fond Trafic d'armes à feu : deux militaires arrêtés dans un vaste coup de filet
Trafic d'armes à feu : deux militaires arrêtés dans un vaste coup de filet

Trafic d'armes à feu : deux militaires arrêtés dans un vaste coup de filet

Dix personnes ont été interpellées et placées en garde à vue mardi matin suite au démantèlement d'un important trafic d'armes. Plus de 200 armes de guerre, des pistolets automatiques, des kalachnikovs ont été saisis. Au sein de la PJ parisienne, les trafiquants d'armes sont de vieux clients, rodés aux interrogatoires. Pourtant ce soir, ce sont deux militaires français qui se retrouvent menottés face aux enquêteurs. Ils ont été arrêtés hier à l'aube avec huit autres complices. La Brigade de répression du banditisme les avait dans son collimateur depuis de longs mois. Ils sont tous soupçonnés d'avoir finalement préféré l'uniforme de trafiquants d'armes à feu. L'un de ses militaires est actuellement en poste au ministère de la Défense à Paris. L'autre est basé dans une caserne de l'est de la France dans la Meuse. Au total, huit autres suspects ont été arrêtés dans cette affaire. Parmi les complices figurent notamment un ancien soldat et un passionné d'armes sympathisants de l'ultradroite. Ils auraient racheté d'importants stocks d'armes désactivés à des collectionneurs privés. Les fusils mitrailleurs et autres pistolets automatiques étaient alors à nouveau opérationnels. C'est un jeu d'enfant quand ces armes viennent par exemple des pays de l'Est, et n'ont subi aucun contrôle. La marchandise était ensuite revendue vers deux filières qui se vouent pourtant une haine totale : d'un côté le milieu des trafiquants de drogue notamment en banlieue parisienne, et de l'autre celui de l'ultradroite. Les perquisitions menées mardi par les limiers de la BRB se sont révélées fructueuses : plus de 200 armes ont en effet été saisies, ainsi qu’environ une tonne de munitions.
Le journal de 20h
2m32
Publiée le 13 janvier 2021 à 20:16
Dispo 13jLe journal de 20h

Vidéos similaires