Transports publics : les tarifs vont-ils flamber ?

Transports publics : les tarifs vont-ils flamber ?

À un arrêt de bus, la réaction des usagers est unanime : le prix des transports en commun ne doit pas augmenter. Aujourd’hui, l’abonnement mensuel coûte déjà 75,20 euros. Mais avec la hausse des prix de l’énergie la région doit trouver 950 millions d’euros. L’abonnement pourrait augmenter avec une limite. L’Île-de-France n’est pas la seule à devoir prendre cette décision. À Lyon, les abonnements vont augmenter. Là encore, on ne sait pas de combien. C’est déjà le cas dans les bus entre Versailles et Aix, de 42 à 57 euros, à Toulouse : c’est plus un euro. Mais certaines municipalités font d'autres choix. À Quimper, le ticket va rester à 1,50 euro. Il s’agit d’un seuil à ne pas franchir. “Si ça coûte plus cher, autant venir en voiture au final. L’impact écologique passera après l’impact économique”, se confie une usagère. L’augmentation du gaz représente un coût supplémentaire de deux millions d’euros. Pour l’agglomération, c’est un casse-tête. En 2021, 60% des Français utilisaient régulièrement le transport en commun. TF1 | Reportage L. Poupon, C. Ebrel
MA LISTE
Journal de 20 heures
1m37
19 sept. 2022 à 20:17
Journal de 20 heures