Triporteurs : les nouveaux rois de la route

Triporteurs : les nouveaux rois de la route

Si Miguel est le livreur le plus connu de La Rochelle, c'est qu'il circule en triporteur, acheminant chaque jour les marchandises d'une centaine de commerçants. Il se déplace n'importe où, mais aussi à n'importe quelle heure. C'est un avantage dans cette ville, où les livraisons en camion sont interdites après onze heures. L'idée n'est pas nouvelle, au début du XXe siècle déjà, de nombreux artisans et livreurs utilisaient ce moyen de locomotion. Un succès tel qu'ils concouraient même à des courses très officielles. Aujourd'hui, il en existe de nombreux modèles. À la Foire de Paris, ceux en images, sont proposés à la location pour 80 euros par mois et trois mois maximum. Malgré les apparences, le triporteur est très maniable. Ce sont des vélos cargo qui plaisent, la preuve à la boutique “Le Triporteur”. Il y a neuf ans, Raphaël Retailleau, le directeur, n'en vendait que trois par an, contre 122 en 2023. Des vélos plus performants, mais très coûteux. Compter en moyenne 3 500 euros pour l'achat d'un triporteur électrique, soit 2 000 euros de plus qu'un vélo électrique classique. TF1 | Reportage C. de Kervenoaël, S. Humblot

Journal de 20 heures
2m40
3 jours restants

Journal de 20 heures