Ukraine : le prix des céréales va-t-il baisser ?

Ukraine : le prix des céréales va-t-il baisser ?

Le Razoni et ses 186 mètres de long sortent du port d'Odessa. C'est le navire de transport le plus scruté au monde. Dans ces cales, 26 000 tonnes de maïs ukrainien. Il est attendu demain à Istanbul et sa destination finale est le Liban. Enfin, l'Ukraine peut à nouveau exporter ses céréales via ces trois grands ports du Sud du pays. Sur place, notre équipe recueille le soulagement des autorités locales. Ainsi, Dmitri Barinov, le député et responsable des ports ukrainiens, affirme que c'est une bonne nouvelle, pas seulement pour l'Ukraine, mais pour le monde entier. Il était temps, le monde entier manque de céréales, ou a peur d'en manquer. L' Ukraine, 4e exportateur mondial avant la guerre, veut désormais en écouler 20 000 000 de tonnes. De quoi faire plus de farine, de pain, d'huile de cuisson, plus de nourriture pour les éleveurs avec un espoir : freiner l'inflation, et peut-être baisser les prix. Gautier Le Molgat, directeur général adjoint d'Agritel, nous montre un effet immédiat. Après un record à 450 euros la tonne en mars, le cours du blé baisse et cela devrait continuer. Mais plusieurs mois, c'est long. Combien de temps les Russes laisseront-ils les Ukrainiens commercer en mer noire ? L'accord reste fragile, l'espoir d'une baisse de prix l'est aussi. TF1 | Reportage T. Jarrion, C. Huriel, A. Charles-Messance.
MA LISTE
Journal de 20 heures
1m40
1 août 2022 à 18:24
Journal de 20 heures