fond Vaccination anti-Covid : l'armée entre en action
Vaccination anti-Covid : l'armée entre en action

Vaccination anti-Covid : l'armée entre en action

À première vue, nous sommes dans un centre de vaccination classique, à quelques détails près. L'infirmier "appartient à l'armée". "On a des épaulettes qui symbolisent le grade", indique le major Thierry. Ce dernier a remis sa blouse pour prêter main-forte à l'hôpital militaire de Brest. Sa mission : injecter les premières doses de vaccins Pfizer aux civils prioritaires. Ici, le protocole médical est le même que dans le civil. Les patients prennent rendez-vous sur Internet, remplissent un questionnaire et obtiennent leur première dose de vaccins. Marie-Françoise est ravie : "Nous avons pris rendez-vous la semaine dernière pour aujourd'hui. Je suis contente d'être vaccinée, avant tout pour les petits-enfants". Ce mardi 6 avril, 200 doses ont été injectées. À terme, le nouveau centre militaire de vaccination compte délivrer 1 200 doses par jour. L'armée est ordre de marche. "Le rôle de l'armée est de protéger la Nation en tout temps, en tout lieu contre les menaces. Le Covid en est une. Actuellement, le moyen de protéger la Nation est d'être complémentaire des hôpitaux publics pour intensifier la vaccination", affirme la médecin en chef Barbara, directrice adjointe de l'hôpital d'instruction des armées Clermont-Tonnerre de Brest. Dans quelques semaines, l'armée ouvrira un deuxième centre de vaccination au cœur de la ville de Brest. Les sept hôpitaux militaires français veulent administrer au total 50 000 doses de vaccins par semaine.
Journal de 20 heures
1m34
Publiée le 06 avril 2021 à 20:02
Dispo 9jJournal de 20 heures