fond Vaccination contre la Covid-19 : vers une nouvelle stratégie ?
Vaccination contre la Covid-19 : vers une nouvelle stratégie ?

Vaccination contre la Covid-19 : vers une nouvelle stratégie ?

C'était l'une des premières annonces du préfet des Alpes-Maritimes ce lundi matin : "nous allons réceptionner 4 500 doses de Pfizer ce jour". Avant ce département, la Moselle s'était vu livrer 30 000 doses supplémentaires de vaccins Pfizer pour endiguer la propagation du variant sud-africain. Pourtant, depuis le début de l'épidémie, les critères de répartition des doses étaient toujours les mêmes : le nombre de personnes de plus de 75 ans et le nombre de soignants à vacciner. Le nombre de cas, c'est-à-dire le taux d'incidence, n'était pas pris en compte. Résultat, la répartition des doses est parfois très éloignée des réalités du terrain. Les Alpes-Maritimes, par exemple, font partie des départements les plus touchés, mais les plus faiblement dotés. Les autorités semblent donc changer de stratégie. "On introduit un nouveau critère qui peut poser un problème d'acceptation, notamment si on distribue les doses par exemple dans des endroits où les barrières n'ont pas été respectées suffisamment", lance le Dr Jean-Pierre Thierry, médecin, professeur de santé publique. D'où viennent ces doses ? Sont-elles retirées du stock alloué à d'autres régions ? Pas de réponse des autorités. Il y a un mois, le gouvernement avait déjà fait ce choix, en faisant bénéficier les régions les plus touchées, du vaccin Moderna. Les médecins rappellent que les livraisons de vaccin supplémentaires ne peuvent être considérées comme des mesures d'urgence. Puisqu'il faut plusieurs semaines avant d'obtenir une immunité.
Journal de 20 heures
1m27
Publiée le 22 février 2021 à 20:04
Dispo 14jJournal de 20 heures

Vidéos similaires