Vols de casiers dans les Côtes-d'Armor : les plaisanciers excédés

Vols de casiers dans les Côtes-d'Armor : les plaisanciers excédés

C'est un plaisir chaque matin pour ces passionnés de pêches sollicités par TF1 dans la vidéo en tête de cet article. Sortir en mer, relever leurs casiers, et ce jour-là, la pêche est bonne. À chaque fois, c'est la surprise. Mais parfois, c'en est une autre qui attend ces plaisanciers. Des crustacés sont volés presque tous les jours dans ces eaux très riches en homard, 50 euros le kilo. Et parfois, c'est le casier lui-même qui est dérobé. Le comble, ce sont des connaisseurs qui volent ces casiers. Souvent d'autres pêcheurs pour les utiliser dans les mêmes eaux sous un autre pavillon. "La réaction, c'est en colère parce qu'en plus, c'est quelqu'un que je connaissais bien. Et s'il me l'a fait à moi, étant un copain, alors qu'est-ce qu'il faisait aux autres ?", déplore un plaisancier. Les plaisanciers sont dépités face à un nombre de vols records, 40 casiers le mois dernier à Ploumanac'h. Pour protéger leur matériel, certains ont décidé d'y installer un traceur GPS. Pour chaque mouvement, une alerte. Cette technologie bretonne a déjà permis d'arrêter des voleurs. Une solution qui coûte 139 euros, mais de plus en plus demandée par les pêcheurs. Sur les côtes de la Manche, une centaine de casiers sont équipés de ces traceurs. TF1 | Reportage M. Rio, J. Dennel

Journal de 20 heures
2m

Journal de 20 heures