Vols en plein champ : le désarroi des agriculteurs

Vols en plein champ : le désarroi des agriculteurs

"On s'est vite rendu compte qu'il y avait des trous ouverts sur notre champ", constate Ritchie Folmer, maraîcher, co-gérant "Les Saveurs du potager" dans le Bas-Rhin.  Environ 50 kg d'asperge lui ont été dérobés. C'est l'équivalent d'une journée de récolte pour ce producteur. Hier matin, il constate le vol commis dans la nuit de mercredi à jeudi. D'après lui, les voleurs sont des connaisseurs équipés d'un outil pour les couper sous la terre. Et ce n'est pas la première fois. "On s'est fait voler assez régulièrement dans le champ. Aujourd'hui, c'est un fléau chez tous les maraîchers du coin, ça suffit", se plaint encore ce maraîcher du Bas-Rhin. Pour protéger sa parcelle, il prévoit de faire des rondes durant la nuit. Depuis plus d'un an, les vols de fruits et légumes dans les exploitations sont en recrudescence et obligent les agriculteurs à s'équiper, sans forcément en avoir les moyens. Les parcelles situées au bord de la route sont souvent la cible du vol dit d'opportunité. Pour limiter les risques, des maraîchers vont même jusqu'à déplacer leurs cultures. Les syndicats agricoles recommandent de porter plainte. Une condition pour être indemnisé par les assurances. Mais la plupart des agriculteurs, résignés, renoncent à le faire. TF1 | Reportage K. Yousfi, É. Schings

Journal de 20 heures
1m58
2 jours restants

Journal de 20 heures