fond À la rencontre de la championne du monde de longboard dancing
À la rencontre de la championne du monde de longboard dancing

À la rencontre de la championne du monde de longboard dancing

Elle danse sans jamais touchée terre sur une musique reggae du Cap-Vert, son île natale. Marina Correia, championne du monde de longboard dancing freestyle, est arrivée à Nice à 17 ans, y a appris le français et découvert une communauté, celle du skateboard sur la promenade des Anglais. "Franchement, c'est un de mes meilleurs spots. On a la mer, la montagne n'est pas trop loin, puis les gens sont plutôt sympas", dit-elle. Sur sa planche de longboard, Marina pratique la danse freestylée, suivie et filmée par son ami Ruben, dans la vidéo en tête de cet article. C'est un peu grâce à lui qu'elle est devenue championne du monde aujourd'hui, car la compétition est particulière en 2020. "Normalement, ça se passe aux Pays-Bas. Mais vu qu'il y avait le covid, ils ont annulé et ils ont fait ça en ligne", explique-t-elle. Et elle nous montre sa vidéo lors de la finale. Une acrobatie, une démonstration de style et d'équilibre. Cette vidéo d'une minute a convaincu le jury. Pour son titre mondial, Marina a gagné 375 euros et des abonnés sur les réseaux sociaux. Son sport ne l'a fait pas vivre, alors elle étudie les langues étrangères à l'université. Marina parle cinq langues et se voit faire carrière dans l'aide sociale. Sa bourse d'étudiante et parfois quelques centaines d'euros de sponsors couvrent ses dépenses. Elle en a peu finalement. Une route bien lisse, une planche, de la musique, Marina n'a pas besoin de plus pour être heureuse.
Le Journal du week-end
2m11
Publiée le 02 avril 2021 à 20:31
Dispo 8jLe Journal du week-end

Vidéos similaires