fond Afghanistan : les Talibans appellent à l'aide
Afghanistan : les Talibans appellent à l'aide

Afghanistan : les Talibans appellent à l'aide

Des mois de sécheresse, des inondations catastrophiques, des problèmes de malnutrition et à présent d’abondante chute de neige amplifie le dénuement souvent extrême de la population afghane. "Nous n'avons pas d'argent, nous n'avons rien et nous souffrons profondément de la faim, que pouvons-nous faire ?" Les Talibans demandaient déjà l'arrêt du gel de leurs avoirs bancaires par les États-Unis. Depuis hier, ils adressent un SOS humanitaire à l'ensemble de la planète. Selon plusieurs ONG, plus de la moitié des 38 millions d'Afghans risquent d'être touchés par la famine. Depuis des années, jusqu'à 90% du budget de fonctionnement de l’État reposait sur l'aide internationale. Mais avec le retour des Talibans au pouvoir, les bailleurs ont fermé le robinet financier. Quel État ou institution acceptera la reprise des versements alors que le régime durcit les restrictions essentiellement vis-à-vis des femmes ? Dans de nombreuses régions, pour elles, interdiction des bains publics, des déplacements lointains sans la présence d'un homme. Désormais, des affiches fleurissent pour insister sur le port du niqab et de la burqa. Et ce n'est pas fini. Les commerçants doivent couper les têtes de mannequins. Les vêtements doivent couvrir le corps des mannequins. Cela ne créera aucun problème pour ces commerçants, mais cela empêchera le vice. Ce qui est bon pour eux, pour la nation et pour nous. Face à l'effondrement du pays, les Talibans demande une aide sans ingérence politique précisent-ils. Jusqu'à présent, les soutiens étrangers représentaient 43% du PIB, soit plus de sept milliards d'euros chaque année. T F1 | Reportage Q. Santicchi, C. Chevreton, F. Agnes, C. Ingold, C, Marchand, C. Marchina
MA LISTE
Le Journal du week-end
1m58
Publiée le 08 janvier 2022 à 20:11
Dispo 1jLe Journal du week-end