Archéologie : les amateurs sont-ils une menace ?

Archéologie : les amateurs sont-ils une menace ?

Détecteur de métaux et pelle à la main, il peut passer des heures à inspecter les champs. Il se présente comme détectoriste et son but, c’est de trouver des objets anciens sous terre, n’importe où. Après seulement quelques minutes, il trouve une monnaie datant de 1850 à 1855. Il souhaite garder l’anonymat, car il le sait, ce qu’il fait là est illégal. Pour fouiller les sols, il faut, non seulement l’accord du propriétaire du terrain, mais également l’autorisation de la préfecture, ce que les détectoristes, n'étant pas des archéologues, n'ont pas. Fouiller illégalement est puni de 7 500 euros d’amendes. Pièces de monnaie, boucles de ceinture, dés à coudre… Il ramasse des objets de plusieurs centaines d’années, et parfois bien plus, dont il affirme ne pas vendre. Mais d’autres en font un business, sur Internet, on peut trouver des milliers d’annonces de monnaies romaines, revendues quelques dizaines, parfois quelques centaines d’euros. Retrouvez plus de détails dans la vidéo en en-tête de cet article. TF1 | Reportage S. de Chevallereau, V. Pierron
MA LISTE
PARTAGER
Le Journal du week-end
2m44
22 janv. 2023 à 20:27

Le Journal du week-end