fond Campagne de vaccination : les gouvernements veulent retarder la seconde injection
Campagne de vaccination : les gouvernements veulent retarder la seconde injection

Campagne de vaccination : les gouvernements veulent retarder la seconde injection

Ils étaient la bonne nouvelle de fin 2020. Aux pieds du sapin, les Français allaient pouvoir compter sur deux vaccins efficaces à 95% contre la Covid-19. Une efficacité conditionnée toutefois par une double injection, à 28 jours d'intervalles selon les laboratoires. Mais face à l'urgence et à la propagation de l'épidémie, plusieurs pays ont décidé d'allonger ce délai. L'idée est qu'un plus large public puisse bénéficier d'une première injection quitte à retarder le second rappel. La position découle de l'avis de l'Agence nationale de sécurité du médicament. Une protection juridique estime plusieurs scientifiques quand les gouvernements, eux, font un raisonnement plus empirique. "On va utiliser un schéma de rattrapage. Une semaine ou deux de différence ne joue pas énormément dans cette réponse immunitaire entre deux vaccins", affirme le Pr Imad Kansau, infectiologue. L'autre interrogation c'est bien sûr quelle protection attendre de ces vaccins sur le virus dit mutant. "Avec le virus mutant il n'y aura pas de différences sur l'immunité des personnes vaccinées entre ceux qui ont le virus muté et les autres", rassure Dr Philippe Moritzer, laboratoire Pfizer-BioNTech.
Le Journal du week-end
3m16
Publiée le 09 janvier 2021 à 13:09
Dispo 1jLe Journal du week-end

Vidéos similaires