fond Camping-car : une affaire qui roule

Camping-car : une affaire qui roule

Cet été sur les routes de France, vous en croiserez énormément. Le camping-car, c'est le symbole des vacances en liberté. La famille Rossdeutsch l'a bien compris. Le temps d'une averse, elle s'est abritée dans sa maison roulante de 15 m². Un "petit confort" qui a un prix : 40 000 euros minimum pour un camping-car neuf. Pourtant, de plus en plus de familles se laissent tenter. Le confinement leur a donné des envies d'évasion. L'entreprise bretonne Autostar n'a jamais reçu autant de commandes, plus 50% par rapport à 2019. En ce moment, la tendance ce sont les modèles réduits. Résultat, le camping-car a un nouveau concurrent : le van. Un petit fourgon dans lequel on peut dormir, mais pas seulement. Il faudra débourser 1 100 euros pour une semaine de location. Vivien Mazeyrie, président de VAN-IT, a lancé son activité il y a douze ans. Depuis, il a multiplié sa flotte par quatre. Autre solution, si vous disposez déjà d'un utilitaire, vous pouvez le transformer en salon roulant. Benoît Guilloteau, gérant de L'Atelier du Van, est aménageur de van. À partir de 15 000 euros, il fabrique sur-mesure votre couchage et vos placards. L'an dernier, 10 000 vans ont été immatriculés dans l'Hexagone. Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 26/07/2020 présenté par Audrey Crespo-Mara sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 26 juillet 2020 des reportages sur l'actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.
MA LISTE
Le Journal du week-end
3m06
Publiée le 26 juillet 2020 à 20:22
Dispo + 30j
Le Journal du week-end

Vidéos similaires