fond Contraception : une affaire d'hommes ?
Contraception : une affaire d'hommes ?

Contraception : une affaire d'hommes ?

Pour beaucoup, c’est une expérience nouvelle. Ces hommes apprennent à coudre pour fabriquer leur méthode de contraception : un slip chauffant. La température des testicules augmente alors de deux degrés grâce à la chaleur du corps. Résultat : la fabrication de spermatozoïdes est interrompue. C’est un urologue toulousain qui a inventé ce dispositif il y a 40 ans. Et si vous doutez du confort de ce sous-vêtement, Erwan Taverne, lui, n’a aucun problème de le porter quinze heures par jour depuis maintenant cinq ans. Chaque semaine, ce professeur de Physique-Chimie organise ses ateliers. Les participants ont entre 25 et 40 ans. Ils sont là parce qu’ils refusent que la contraception repose uniquement sur leur compagne. Ils partagent un même sentiment : celui comme être investi d’une mission pour l’égalité. L’organisateur insiste : ce moyen de contraception est encore expérimental. Les hommes qui le portent doivent être suivis par un médecin. Près de 10 000 hommes utiliseraient cette méthode actuellement. Un chiffre en hausse, mais elle est encore illégale. Les médecins n’ont pas le droit de la prescrire et sa vente, bien qu’elle existe sur Internet, est interdite. Voilà pourquoi la fabrication reste artisanale, parce qu’elle n’a jamais fait l’objet d'essais cliniques. En attendant, de plus en plus d’hommes se tournent vers une autre méthode, reconnue, cette fois-ci : la vasectomie. T F1 | Reportage M. Brossard, R. Reverdy
MA LISTE
Le Journal du week-end
4m46
Publiée le 09 janvier 2022 à 20:16
Dispo 5jLe Journal du week-end