Aller directement au contenu
COP 27 : un accord à minima

COP 27 : un accord à minima

Voilà comment c'est terminé ce dimanche matin, à l'aube, la 27ème conférence mondiale sur le climat. La salle ne déborde pas d'enthousiasme, à l'image d'une COP 27 en demi-teinte. La source de satisfaction concerne cet engagement des pays riches, principaux responsables du réchauffement climatique, à payer pour les pays pauvres qui sont les premiers à en subir les conséquences. "C'est un grand pas pour la justice climatique", a rapporté Annalena Baerbock, la ministre allemande des Affaires étrangères. C'est une avancée, mais les autres objectifs, eux, resteront en sommeil. C'était une longue dernière nuit de négociations, 36 heures de retard sur le planning, qui n'ont pas suffi à convaincre les États de réduire collectivement leurs utilisations de gaz et de pétrole. L'Hexagone avait pourtant réussi à convaincre les États-Unis ou encore la Norvège, gros producteur de pétrole. Mais la Chine et les pays du Golfe, ont refusé de réduire leurs consommations d'énergies fossiles. TF1 | Reportage J. Corbillon, D. Riquois
MA LISTE
PARTAGER
Le Journal du week-end
1m05
20 nov. 2022 à 13:11
Le Journal du week-end