fond Cuir : le tanneur est dans le pré
Cuir : le tanneur est dans le pré

Cuir : le tanneur est dans le pré

Chaque détail de ces sacs raconte une histoire, celle d'une start-up familiale, qui a choisi de produire dans l'Hexagone, en identifiant avec rigueur la provenance de ses cuirs. Tout commence dans les champs avec des éleveurs comme Loïc Pageot. Il élève une race rustique, la Rouge des Prés. Des vaches qui vivent au grand air, c'est un critère essentiel pour Auriane de Saint-Albin. Son entreprise sélectionne uniquement du cuir français, produit dans le respect du bien-être animal. La fabrication des sacs se fait à 100 kilomètres de là dans le Perche, chez un artisan-sellier. Toutes les peaux choisies par Auriane ont été transformées dans des tanneries françaises. Son fils, Louis de Saint-Albin, dessine les collections. Vendus entre 190 et 250 euros, ces sacs restent moins chers que la maroquinerie de luxe, fabriquée dans le pays. Louis opte pour des lignes épurées. Chaque accessoire est conçu pour durer. En trois ans, l'entreprise a vendu 2 500 pièces uniquement par Internet. Elle espère développer son activité pour valoriser le travail d'éleveur et d'artisan français. TF1 | Reportage C. Madronet, P. Schély
MA LISTE
Le Journal du week-end
2m24
8 May 2022 à 13:17
Le Journal du week-end