fond Découvrez, en 3D, les robots de demain
Découvrez, en 3D, les robots de demain

Découvrez, en 3D, les robots de demain

Même des roues, ça peut être un handicap. Dans les débris après une explosion ou un séisme, un robot classique avec des roues, des chenilles, risquent de trébucher aux premiers obstacles. Alors qu'un robot qui ressemble à un serpent mesurant à peu près un mètre de long, se déplace en ondulant, comme un serpent. Lui, il est parfaitement à l'aise pour se déplacer parmi les débris. Certains modèles sont même capables de s'enrouler autour d'un arbre ou d'un pylône et d'éteindre un départ de feu. D'autres, grâce à de l'air comprimé sont capables de se gonfler très rapidement et ainsi déplacer des charges pouvant peser jusqu'à 100 kilos. Ou à l'inverse, de se réduire et devenir si petit qu'il peut passer dans des trous de souris. Là, équipée d'une caméra, il pourra repérer des survivants et donner l'alerte au secours. Ces robots serpents pourront aussi sauver des vies dans les blocs opératoires. Aux États-Unis, les chercheurs de la célèbre université MIT ont conçu ce robot. Il est si petit, à peine 1 mm de diamètre, qu'il peut s'introduire dans les vaisseaux sanguins, là où il est impossible d'aller actuellement. Il est manœuvré à distance grâce à un aimant. Et en cas d'AVC, il pourra repérer, et même détruire un caillot de sang. Immense avantage : aucun produit chimique n'est utilisé. C'est donc sans risque pour le patient et pour le médecin. Cela évite d'ouvrir le crâne du patient. Ce qui est toujours extrêmement risqué. Que ce soit sur terre, à l'intérieur du corps humain, mais sous l'eau, ces robots serpent sont à l'aise dans tout type d'environnement. Dans la profondeur de la mer norvégienne, il peut rester 6 mois et explorer les fonds marins jusqu'à 600 mètres de profondeur. Il intéresse énormément les industries maritimes comme les plateformes offshore ou les éoliennes offshore, parce qu'il est capable d'effectuer des petites opérations de maintenance. Il peut souder, visser, dévisser, déboucher des conduits, avec à la clé des économies colossales. Actuellement, il faut faire venir par bateau, un sous-marin avec un équipage, des plongeurs, ça peut coûter jusqu'à 100 000 euros par jour d'intervention. Et autres immenses avantages, ces serpents, ils restent sous l'eau, ils peuvent donc agir même si la mer est très agitée en surface.
Le Journal du week-end
2m13
Publiée le 21 février 2021 à 20:21
Dispo 3jLe Journal du week-end

Vidéos similaires