Des squatteurs se sont invités dans leur piscine

Des squatteurs se sont invités dans leur piscine

En pleine journée, Julien Duclay, propriétaire victime de squats, surprend deux personnes dans sa piscine. Ils étaient installés avec de quoi boire. Il leur a demandé de sortir, mais ces derniers ont refusé. Avec les fortes chaleurs, ces actes se multiplient. À Toulouse par exemple, 200 incidents de ce type ont été signalés en seulement trois mois. Dans une piscine en copropriété, Patrick Lammertyn et ses voisins subissent tous les jours ces incivilités. Sans violence, la police n'intervient pas toujours et les plaintes déposées aboutissent rarement. La loi est floue sur le sujet. Excédés, les résidents s'organisent entre eux sur les réseaux sociaux afin de signaler la présence des squatteurs. Les piscines sont squattées, et parfois même détériorées. Toujours à Toulouse, une piscine dans une résidence voisine de celle de Patrick Lammertyn, est hors d'usage. Pour les copropriétaires, une seule solution, renforcer la sécurité et la surveillance. Si la violation de domicile est avérée, les squatteurs risquent alors une amende de 15 000 euros et un an d'emprisonnement. TF1 | Reportage C. Abel, C. Eckersley.
MA LISTE
Le Journal du week-end
1m45
31 juil. 2022 à 18:17
Le Journal du week-end