fond Epidémie : moins de trains sur les rails
Epidémie : moins de trains sur les rails

Epidémie : moins de trains sur les rails

Mauvaise surprise pour ce confrère photographe de presse. Originaire de Clermont, Richard devait se rendre lundi à Paris pour le travail, mais son train vient d'être annulé. Il a réussi à trouver un autre billet en urgence, mais plus cher. Et il n'est pas le seul dans ce cas-là. En Normandie, deux TER sur trois sont déjà supprimés. À Saint-Lô, cette jeune serveuse en fait les frais. Floriane emprunte le train tous les jours et met deux fois plus de temps pour aller travailler. Et ce sera pire dès lundi, 10% des TGV seront supprimés, 20% d'Intercités en moins. Pour l'Eurostar, une seule liaison par jour sera assurée. En cause, une chute des réservations surtout en semaine avec l'essor du télétravail. Jusqu'à 30% de déplacement en moins. Moins de trains aussi, car moins de personnel à la SNCF à cause du Covid. Un trafic réduit pour au moins deux semaines. C'est une mauvaise stratégie selon les associations d'usagers. Tous les trains de nuit seront maintenus selon la SNCF. Les voyageurs dont les trains sont supprimés pourront échanger leurs billets ou se faire rembourser. T F1 | Reportage N. Chiesa, N. Laurent, I. Blonz, X. Thoby, C. Marchand
MA LISTE
Le Journal du week-end
1m49
Publiée le 08 janvier 2022 à 20:02
Dispo 7jLe Journal du week-end