EPR de Flamanville : au cœur d'un chantier hors normes

EPR de Flamanville : au cœur d'un chantier hors normes

Vu de l'extérieur, tout semble fin prêt, surtout sur ces vidéos aériennes fournies par EDF. Le dôme de l'EPR, presque immaculé, aurait-il enfin livré tous ses secrets ? Face à des dizaines de journalistes, conviés à une opération transparence, le directeur du site le martèle, l'EPR en est au stade des finitions. La salle des machines est par exemple terminée à 100%. Et l'immense turbine, grande comme un Airbus A 380, ne demande qu'à produire de l'électricité. Dans les couloirs, presque tous les murs sont peints. Et jusqu'à la salle de contrôle, l'EPR peut sembler fonctionner presque normalement. Ce qui ne fonctionne pas encore, c'est le cœur du réacteur. La fameuse piscine est toujours vide. Le combustible doit y être chargé dans un an. Le principal problème de l'EPR de Flamanville doit être résolu. Des centaines de soudures non-conformes, détectées ces dernières années, il en reste encore une cinquantaine à refaire. EDF espère le démarrer à l'été 2023. À pleine puissance, ce réacteur pourrait produire l'électricité nécessaire à une ville, grande comme Paris. TF1 | Reportage P. Gallaccio, F. Le Goic
MA LISTE
Le Journal du week-end
2m45
18 Jun 2022 à 13:10
Le Journal du week-end