Faut-il craindre des pénuries d'essence dans les Bouches-du-Rhône ?

Faut-il craindre des pénuries d'essence dans les Bouches-du-Rhône ?

Des files d'attente à la pompe sur plusieurs centaines de mètres, dès 8h ce dimanche matin. Même les automobilistes les plus prévoyants doivent prendre leur mal en patience. Les stations-service de la ville ferment les unes après les autres. Une sur quatre serait à sec dans tout le département. Certains conducteurs n'ont pas la chance d'atteindre les pompes à temps. Dans les files d'attente, la colère monte. Cette tension d'approvisionnement s'explique à 50 kilomètres de là, à Fos-sur-Mer. Dépôts pétroliers et raffineries sont soit à l'arrêt, soit ralentis par des mouvements de grève contre la réforme des retraites. Dans les stations ce matin, les grévistes ne trouvent que quelques rares soutiens. A Marseille, le week-end a été marqué par les tensions. Samedi soir, 21h, une file de près de 500 mètres se forme sur l'autoroute A50. Dans leur voiture, les Marseillais sont excédés. Dans la région, les tensions sur les approvisionnements pourraient s'accentuer dans les jours à venir. Les grévistes de Fos-sur-Mer évoquent une possible reconduction du mouvement. TF1 | Reportage P. Géli, H.P. Amar
MA LISTE
PARTAGER
Le Journal du week-end
1m56
19 mars 2023 à 13:00

Le Journal du week-end