Festival d'Anjou : jouer dans des lieux historiques

Festival d'Anjou : jouer dans des lieux historiques

C’est l’instant de la métamorphose… Quand un lieu change un peu le cours de son histoire. Quand les pierres du Cloître Toussaint, à Angers (Maine-et-Loire), qui ont si longtemps écouté le silence des prières, prêtent l’oreille aux délires d’un artiste. Un clown de l’absurde, plein de drôlerie et de tendresse. Sur des gradins éphémères s’installeront 800 personnes. Depuis 1950, le festival d’Anjou fait du patrimoine historique une scène de théâtre. Son programme nous mène au château du Plessis-Macé. Sous les murailles médiévales, en attendant le début du spectacle, après la chaleur, on goûtera une part de douceur angevine. Le metteur en scène et la troupe doivent s’adapter à une représentation en plein air. Les salles du château servent de loges et de coulisses. Une source d’inspiration pour les comédiennes. Sous les feux des projecteurs, le balcon, qui est de style gothique flamboyant, prend une autre dimension. La pièce est une adaptation du "Capitaine Fracasse". L’histoire d’une troupe de théâtre au XVIIe siècle, qui se prolonge après le dénouement, dans les lumières de la nuit. TF1 | Reportage M. Izard, B. Hacala
MA LISTE
Le Journal du week-end
2m18
18 Jun 2022 à 13:28
Le Journal du week-end