Huit mois après la grêle, les toitures toujours pas réparées

Huit mois après la grêle, les toitures toujours pas réparées

On pourrait penser que c’était hier, tellement les bâches sont omniprésentes, elles sont de toutes les tailles et plus ou moins bien fixées. Chez Youssef par exemple, personne n’a oublié ce 4 juin 2022, lui, a avancé 6 000 euros pour bâcher toute son habitation. Il faut des mois d’attente pour être remboursé et être parfaitement abrité. À quelques kilomètres de là, se trouve la maison de Dany et Alain. L’expert a estimé les dégâts recensés chez eux. Et à présent, comme de nombreux sinistrés, ils attendent désespérément l’intervention de leur artisan. Des appels d’habitants pour demander des bâches, ou des tuiles, Pierre en reçoit plus d’une centaine par semaine, encore aujourd’hui. Et son carnet de commandes est complet. Alors, si les habitants se sont résignés à patienter, certains restent particulièrement touchés. À Vichy, une centaine de bâtiments publics a été endommagée. Il faudra des années pour parvenir à tout réparer. TF1 | Reportage G. Frixon, C. Soline
MA LISTE
PARTAGER
Le Journal du week-end
1m54
22 janv. 2023 à 20:06

Le Journal du week-end