fond Il distribue des milliers de repas aux étudiants
Il distribue des milliers de repas aux étudiants

Il distribue des milliers de repas aux étudiants

Journée marathon pour Ulysee. Dès 10h du matin, il réceptionne des livraisons en pagaille. "C'est tout un tas de produits qui vient de la fondation L'Oréal. Il y a un camion de fruits et légumes qui vient d'arriver aussi. Toutes les livraisons se superposent". Depuis plusieurs mois, Ulysse découvre le métier de logisticien. En octobre dernier, cet élève en droit a lancé à Paris une association de distribution alimentaire pour les étudiants. Au début quelques copains pour l'épauler, aujourd'hui, une impressionnante armée de bénévoles. À 18h30, les premiers étudiants patientent déjà. Ici, pas de longue file d'attente. Pour respecter les gestes barrières, il faut s'enregistrer en ligne sur des créneaux d'une dizaine de minutes. Un millier de paniers alimentaires sont distribués chaque semaine par l'association, qui voit de plus en plus d'étudiants, pourtant aidés par leurs familles. "On a des enfants qui sont là parce que leurs parents ont été licenciés ou bien au chômage partiel. C'est aussi pour ça que le nombre d'étudiants qui nous sollicitent a augmenté fortement". Ulysse habite en banlieue parisienne. Aujourd'hui, alors qu'il est inscrit en droit et en sciences politiques, son association lui prend chaque semaine presque tout son temps. "On doit être sur 80 heures, voire plus. Ben, on s'y fait et puis surtout, c'est nécessaire et c'est important. Le jeune homme passe donc son temps à jongler. Sur l'écran d'ordinateur, il y a les cours de droit et la nouvelle étude qu'il vient de réaliser auprès de 1 200 bénéficiaires d'aides alimentaires. "Huit étudiants sur dix ont découvert la précarité à l'occasion de cette crise sanitaire. On ne peut pas faire comme si de rien n'était". Dans ses démarches, Ulysse est soutenu par plusieurs associations caritatives, qui toutes évoquent une précarité étudiante désormais alarmante. Actuellement, un étudiant sur deux ne mangent pas tous les jours à sa faim.
Le Journal du week-end
4m16
Publiée le 02 mai 2021 à 20:14
Dispo 11jLe Journal du week-end