fond Immigration illégale : bras de fer entre Paris et Londres
Immigration illégale : bras de fer entre Paris et Londres

Immigration illégale : bras de fer entre Paris et Londres

Partir à tout prix sans rien ou presque, même avec des enfants en très bas âge, pour des heures de traversée dans une mer à 15°. C'est la course désespérée des migrants de la Côte d'Opale de Calais pour tenter de rejoindre l'Angleterre au risque de leurs vies à bord d'embarcations de fortune. Ils ont été plus de 15 000 cette année à vouloir rejoindre les côtes anglaises. Un chiffre en constante augmentation, que la police chargée de surveiller les 180 km de littoral n'arrive plus à juguler. “Hier, on parle de 80 tentatives entre Dunkerque et la baie de Somme. Je ne sais pas combien ont réussi, combien ont échoué, c’est très compliqué à surveiller. Il faut des moyens humains et des moyens matériels lourds”. La France et le Royaume-Uni essaient de résoudre cette migratoire ensemble. Un accord a été signé en juillet dernier. Les Français devaient doubler leurs effectifs et renforcer la surveillance de la frontière. De leur côté, les Britanniques devaient financer le dispositif à hauteur de 63 millions d’euros. Mais samedi lors d'un déplacement dans les Hauts-de-France, Gérald Darmanin affirme n'avoir jamais vu la couleur de cet argent. “Le gouvernement britannique n’a pas payé ce qu'il nous a promis. Il n’y a pas un euro qui a été versé par le gouvernement britannique". Réponse britannique ce dimanche : le Royaume-Uni aurait intercepté 1115 migrants rien que ces deux derniers jours. Un chiffre beaucoup trop selon eux. Paris et Londres s’accusent l’un l'autre de ne pas honorer leurs engagements. Le ministre de l'Intérieur demande un traité entre l'Union européenne et le Royaume-Uni pour résoudre la crise migratoire, qui ne cesse aujourd'hui de s'amplifier.
MA LISTE
Le Journal du week-end
1m58
Publiée le 10 octobre 2021 à 20:03
Dispo 9jLe Journal du week-end