fond La guerre oubliée : réfugiés au Soudan
La guerre oubliée : réfugiés au Soudan

La guerre oubliée : réfugiés au Soudan

Depuis novembre dernier, cinquante mille Éthiopiens ont fui la guerre au Tigré pour se réfugier dans un bout de désert au Soudan voisin. Dans l'urgence, l'ONU a monté ce camp de fortune près de la frontière. Un point d'accueil où s'organise la survie. Tous ont fui l'extrême violence des affrontements entre les forces rebelles du Tigré et les troupes pro-gouvernementales. Un conflit ethnique et politique. L'armée du Premier ministre Abiy Ahmed soutenue par l'Érythrée voisine est résolue à mater l'opposition tigréenne. Les populations civiles coincées entre deux feux se sont réfugiées au Soudan. Parmi les victimes civiles, des femmes, des vieillards et des enfants. Le viol a été utilisé comme arme de guerre. Des miliciens qui occupent désormais les villages désertés par les réfugiés. Débordées par la situation, les organisations internationales tentent de soigner et nourrir ces réfugiés avec les moyens du bord, 15 kilos de sorgho et de lentilles par mois et par personne. Les autres camps de réfugiés sont aussi pleins à craquer comme celui d'Oum Raquba. Vingt mille réfugiés tigréens se demandent encore combien de temps, ils pourront tenir dans ces conditions. Début juin, tout ne sera plus qu'un immense bourbier à cause de la saison des pluies. Beaucoup se sont déjà échappés du camp vers la capitale soudanaise ou la Libye pour tenter leur chance en Europe, convaincus que leur avenir ne se jouera plus en Éthiopie.
Le Journal du week-end
3m05
Publiée le 01 mai 2021 à 20:25
Dispo 8jLe Journal du week-end

Vidéos similaires