fond La mise au point de François Lenglet sur l'évolution du modèle social
La mise au point de François Lenglet sur l'évolution du modèle social

La mise au point de François Lenglet sur l'évolution du modèle social

Ces derniers jours ont été rudes pour les stars de l'Internet. Les salariés d'Amazon votent sur la création d'un syndicat qui veut améliorer les conditions de travail dans les entrepôts de l'Alabama contre l'avis de la direction. Uber, le service de VTC, est condamné à embaucher ces chauffeurs britanniques comme salarié. Deliveroo, le livreur à domicile, a raté son entrée en bourse parce que les actionnaires eux-mêmes s'alarment d'une forme d'esclavagisme. Ces entreprises, ignorant souvent les règles fiscales et sociales, sont pressées de rentrer dans le rang, notamment en créant des postes de salariés et non plus de travailleurs indépendants, sans protection ni garanties. Si le social se rappelle à leurs bons souvenirs, c'est parce que le salarié a fait de la résistance. Lui qu'on disait en déclin, il progresse partout y compris aux Etats-Unis. En France, les non-salariés représentaient 21% de l'emploi dans les années 70, ça n'est plus que 10% aujourd'hui. Et c'est ensuite parce que ces entreprises ont connu une année éblouissante grâce à la pandémie, à l'essor de l'e-commerce. Au dernier trimestre 2020, Amazon a vu ses ventes progressées de 44% et son bénéfice doublé. De quoi inciter les salariés à durcir leurs revendications.
Le Journal du week-end
1m37
Publiée le 04 avril 2021 à 20:18
Dispo 2jLe Journal du week-end