Aller directement au contenu
L'avion de combat européen prêt à décoller

L'avion de combat européen prêt à décoller

Le successeur du Rafale va-t-il enfin être conçu, en partenariat avec l'Allemagne et l'Espagne, réunis au sein d'Airbus ? "Oui", disent les Allemands et l'Élysée. Il ne manque plus que la validation par Dassault, le principal concerné. En juin 2017, les États lancent en grande pompe le SCAF, un programme formidablement complexe. Un avion de combat furtif de sixième génération ultra connecté avec des drones, des satellites et des navires. Avec son savoir-faire incontournable, Dassault est désigné leader du pilier 1. Il s'agit de la construction en 2025 d'un modèle de test pour 3,6 milliards d'euros. Le nerf de la guerre ce sont les commandes de vol du futur appareil. Dassault refuse de céder ce savoir-faire inestimable, acquis au cours de plusieurs décennies. En clair, un abandon du programme SCAF pour une solution nationale moins performante comme le Neurone, développé par Dassault il y a une dizaine d'années pour défricher de nouvelles technologies. Autant dire qu'il est impossible pour un pays seul de miser les 80 à 100 milliards d'euros nécessaires. TF1 | Reportage O. Santicchi
MA LISTE
PARTAGER
Le Journal du week-end
1m45
19 nov. 2022 à 13:00
Le Journal du week-end