Mobilisation : plus de service de pédiatrie à moins de 100km

Mobilisation : plus de service de pédiatrie à moins de 100km

C'est un appel à l'aide, un cri du cœur de près de 4 000 personnes dans les rues. À Montluçon (Allier), le service de pédiatrie est menacé de fermeture après la démission du dernier médecin au 1er novembre prochain. C'est une situation inconcevable pour les parents d'enfants malades. À l'hôpital, ils étaient sept pédiatres en 2008, trois en 2021, et plus qu'une seule titulaire en 2022. Résultat, si rien n'est fait, les services pédiatriques hospitaliers les plus proches seront entre une heure et une heure quarante minutes de voiture de Montluçon. C'est donc un bassin de plus de 150 000 habitants qui est concerné par l'avenir du service pédiatrique. Exemple à Évaux-les-Bains, dans le département voisin de la Creuse, à une demi-heure de route de là, en cas de fermeture, ils devront tripler leur temps de transport pour trouver un autre hôpital. Alors, si l'inquiétude et l'urgence sont là pour recruter au moins cinq pédiatres, aujourd'hui, le centre hospitalier via un communiqué chercher à tempérer. D'ici là, dès le 1er novembre, des pédiatres venus d'autres centres hospitaliers de la région viendront à Montluçon effectuer des remplacements ponctuels au mons jusqu'à la fin de l'année. TF1 | Reportage G. Frixon, C. Olive
MA LISTE
Le Journal du week-end
1m59
17 sept. 2022 à 20:15
Le Journal du week-end