Aller directement au contenu
Partout et tout le temps : l'anglais vainqueur par K-O ?

Partout et tout le temps : l'anglais vainqueur par K-O ?

Et si nous faisions un peu de “shopping” à la “sneakers gallery” ou au “beauty store” ? L’anglais a envahi notre quotidien, à y perdre son latin. Sur les publicités, la traduction française est là, la loi l’oblige, mais en tout petit. Pour le reste, il faut se débrouiller. Les touristes américains, eux, se sentent comme à la maison. Certains Français n’y font même plus attention. Dans la rue, sur nos “smartphones”, ou plutôt nos téléphones, comme au cinéma, les anglicismes sont partout. En abuse-t-on ? Oui, selon un linguiste. Il y a un risque d'appauvrissement du vocabulaire. L’anglais est surtout la langue du marketing. Mais certains commerçants font de la résistance, comme Emmanuel. Il se réjouit quand l’un de ses fabricants supprime les anglicismes. “De Made in France, on est passé à Fabriqué en France, on met en avant la langue française”, éxplique-t-il.L'Académie Française alerte, plus de 3 000 anglicismes s’invitent aujourd’hui dans notre vocabulaire. TF1 | Reportage H. Despatureaux, S. Fortin
MA LISTE
PARTAGER
Le Journal du week-end
2m06
20 nov. 2022 à 20:28
Le Journal du week-end