Pompiers pyromanes : pourquoi passent-ils à l'acte ?

Pompiers pyromanes : pourquoi passent-ils à l'acte ?

En fin août 2022, un homme est arrêté à Soulac-sur-Mer, en Gironde. À 19 ans, il a 28 départs de feu à son actif. Quelques semaines plutôt, c'était le même scénario dans l'Hérault. Cet été, plusieurs pyromanes étaient en fait des pompiers volontaires. À Saint-Jean-de-la-Blaquière, un homme de 37 ans a été mis en examen, fin juillet, pour avoir allumé plusieurs feux. C'était aussi un adjoint du maire et il cachait plutôt bien son jeu. Guillaume R, avait le profil type du pyromane. C'est un homme de moins de 40 ans, fasciné par les flammes et en mal de reconnaissance sociale. Il la trouvait auprès des gens qu'il sauvait. Quelques secondes après avoir allumé un incendie, il se présentait en tenue de pompier, pour faire évacuer les habitants. Ce trouble du comportement touche 1% de la population française. Mais il est souvent constaté chez les sapeurs-pompiers. Pour devenir pompier volontaire, les tests de personnalité ne sont pas systématiques. Faire analyser les résultats coûte trop cher et combien même, il est difficile de détecter cette pulsion. Il n'existe pas de test spécifique pour détecter un pyromane. Souvent, ils ne sont identifiés qu'a posteriori. TF1 | Reportage B. Guenais, J. Duong, C. Astruc
MA LISTE
Le Journal du week-end
1m36
18 sept. 2022 à 20:03
Le Journal du week-end