fond Retour sur l'énigme de la disparition de Delphine Jubillar
Retour sur l'énigme de la disparition de Delphine Jubillar

Retour sur l'énigme de la disparition de Delphine Jubillar

La maison des Jubillar a désormais un mur de parpaings bâti à la hâte pour se protéger des regards. Toujours inachevée, l'habitation attire l'attention. C'est là que vivait l'infirmière de 33 ans avec son époux et ses deux enfants, avant de disparaître il y a plus de quatre mois, sans laisser de trace. Cagnac-Les-Mines (Tarn) est le théâtre d'une affaire parmi les plus mystérieuses de ces dernières années. Un village paisible de 2 600 habitants qui fascine aujourd'hui les curieux. Dans le quartier, personne n'a oublié Delphine Jubillar mais nul ne souhaite évoquer l'affaire. La mère de famille a disparu dans la nuit du 15 au 16 décembre dernier. C'est son mari qui a alerté les gendarmes à l'aube. Le couple, en instance de divorce, fait alors chambre à part. Delphine serait sortie promener les chiens à 23 heures. Ce n'est qu'en se réveillant que Cédric Jubillar constate l'absence de son épouse. Débute alors des investigations qui ne donneront rien. Les chiens de la gendarmerie ont perdu la trace de la jeune femme à 200 mètres de son domicile. Pour la première fois, Frédéric Abèla qui est journaliste, suit un fait divers sans scène de crime, sans corps ni indice.
Le Journal du week-end
4m04
Publiée le 25 avril 2021 à 13:15
Dispo 6jLe Journal du week-end

Vidéos similaires