Retraites : comment expliquer le rejet de la réforme par les Français ?

Retraites : comment expliquer le rejet de la réforme par les Français ?

C'est le rapport des Français au travail que révèle la contestation des réformes des retraites. Comme si allonger la carrière était de prolonger un supplice, qui abîme le corps et les esprits. Alors, la souffrance au travail serait-elle plus forte chez nous qu'en Europe du Nord, où les retraites tardives sont acceptées sans heurts ? Il est vrai qu'en France, la réduction du temps de travail il y a 20 ans, a provoqué l'intensification des cadences. Il a fallu produire autant sur une durée plus courte, avec davantage de stress. Comme à l'hôpital, où les malaises des soignants datent des 35 heures. La France est la championne européenne des accidents du travail, avec 3.5 décès pour 100 milles salariés chaque année, frappant plutôt les 40 ou 60 ans. C'est deux fois plus que la moyenne en Europe. L'autre différence est la culture du conflit, avec des rapports sociaux plus tendus en France. Une culture qui contraste avec celle des Européens du Nord, où les salariés sont impliqués dans la gestion de l'entreprise. Enfin, cela fait 40 ans que le marché du travail français raccourcit la carrière des salariés de façon brutale en discriminant les jeunes et les seniors. Contester la réforme des retraites est une façon de prendre au mot les employeurs. TF1 | François Lenglet
MA LISTE
PARTAGER
Le Journal du week-end
1m30
22 janv. 2023 à 20:18

Le Journal du week-end