fond Sorgho : la céréale qui monte en France
Sorgho : la céréale qui monte en France

Sorgho : la céréale qui monte en France

De loin, il ressemble à du maïs, mais à y regarder de plus près, c'est du sorgho que l'on récolte ce jour-là dans ce champ au beau milieu de l'Yonne. Cette plante tropicale a besoin de chaleur et ne craint pas le manque d'eau. En France, près de 90 % des cultures sont dépendantes de la pluie. En cas de sécheresse, les récoltes sont souvent catastrophiques. Depuis 3 ans, Thierry Quartier, agriculteur à Champlost, a remplacé une partie de ses cultures par du sorgho. Pour un revenu à peine inférieur à ce qu'il pourrait gagner avec du maïs avec deux fois moins d'eau, le sorgho limite les dégâts lors des sécheresses et demande beaucoup moins de passage de tracteur dans les champs. En Afrique et en Asie, la culture du sorgho est ancestrale pour l'alimentation. C'est la cinquième céréale la plus cultivée au monde, mais nous sommes peu habitués à la trouver dans nos campagnes et encore moins au menu de nos vaches laitières. Alors que les prairies aux alentours sont sèches depuis mi-juillet, le troupeau d'Adrien Heraud, éleveur à Razines (Indre-et-Loire), peut encore se nourrir dans ses pâturages verdoyants, car ce n'est pas de l'herbe, mais du sorgho. Confrontée comme beaucoup à des sécheresses à répétition, cette plante résistante est l'une des solutions pour ce producteur laitier. Et ils sont nombreux à l'expérimenter et surtout de plus en plus dans la moitié nord du pays. Inimaginable, il y a quelques années. À ce rythme, le sorgho ne sera plus exotique dans nos paysages. Il est pour l'instant destiné à l'alimentation animale.
MA LISTE
Le Journal du week-end
2m16
Publiée le 11 septembre 2021 à 20:23
Dispo 11jLe Journal du week-end