fond Spoutnik V : au cœur du laboratoire russe
Spoutnik V : au cœur du laboratoire russe

Spoutnik V : au cœur du laboratoire russe

Pousser la porte de l'institut Gamaleya, c'est remonter le temps. Le décor semble n'avoir pas changé depuis Brejnev et les années 70. Là-bas, on affirme avoir vaincu l'épidémie. Les gestes barrières sont au mieux une occasion de rire. "J'ai assez d'anticorps pour vous et moi. J'ai été, avec sept de mes collègues, le premier vacciné au monde, dès le mois de mars dernier", rassure le directeur de l'établissement. Cette rapidité s'expliquerait par la possibilité de "tester massivement sur des humains, avant même la fin des études cliniques". "On était sûr de notre méthode. En Russie, une loi d'urgence sanitaire nous y a autorisés", précise le microbiologiste, Alexander Gintsburg. La technique de la plateforme vaccinale utilisée pour concevoir rapidement le Spoutnik V avait déjà permis un vaccin contre le virus Ebola. Le même procédé est utilisé en Europe par AstraZeneca, mais la version russe est plus efficace avec 91% de protection contre les premières souches du virus, à peine moins pour les nouveaux variants. Pour les Russes, le succès du vaccin Spoutnik V est désormais un motif de fierté historique. "En Russie, quand on réunit nos forces, on est capable de tout. Regardez la conquête de l'espace, Youri Gagarine, et bien d'autre chose. C'est une grande fierté", s'exprime l'un d'eux. Plus de détails dans la vidéo ci-dessus.
Le Journal du week-end
4m02
Publiée le 21 février 2021 à 20:10
Dispo 3jLe Journal du week-end

Vidéos similaires