fond Vélo électrique : le défi du made in France.
Vélo électrique : le défi du made in France.

Vélo électrique : le défi du made in France.

Il y a encore quelques semaines, ces vélos électriques étaient fabriqués en Asie et au Portugal. Désormais, ils le sont aussi dans le Nord, juste à côté de Lille. Pour le moment, ils sont trois techniciens dans l’atelier. Mais 20 autres embauches sont prévus dans les mois qui viennent. Des vélos pensés et dessinés ici depuis huit ans. Il ne reste plus qu’à rapatrier leur fabrication. Une vingtaine de projets industriels fleurissent partout dans l'Hexagone. Au-delà de Lille, des usines s’installent à Nantes, à Revin, à Épinal, à Saint-Étienne ou encore à Saint-Lô, dans la Manche, où cette entreprise a relocalisé dès 2015. Elle produit désormais 60 000 vélos par an. Mais, comme partout dans le pays, ils ne sont pas fabriqués de A à Z. Ils sont juste assemblés. Les pièces détachées viennent toujours de Chine. Il n’y a pas d’autre choix pour le patron. Seule ombre au tableau, les difficultés d’approvisionnement. Les usines chinoises sont débordées par la demande mondiale. Sur la côte basque, une société refuse de dépendre des importations chinoises. Ils ont listé toutes les pièces du vélo. Et ont cherché les meilleurs fournisseurs au plus près de leur atelier. Retrouvez l'intégralité de ce reportage dans la vidéo ci-dessus.
Le Journal du week-end
4m19
Publiée le 02 avril 2021 à 20:23
Dispo 5jLe Journal du week-end

Vidéos similaires