Koh-Lanta : Les 6 commandements du rugby que Vincent a emmenés avec lui

Voir le site Koh-Lanta

VINCENT
Par Ingrid BERNARD|Ecrit pour TF1|2017-04-22T07:00:05.300Z, mis à jour 2017-04-24T08:40:09.260Z

Depuis son arrivée dans Koh-Lanta, Vincent a su se rendre indispensable chez les Jaunes puis chez les Bleus. Il faut dire qu'en plus d'être une vraie force de la nature, l'ancien rugbyman professionnel sait miser sur le collectif.

"Mon objectif ? Mettre toutes mes aptitudes au service de l’équipe pour que mon groupe soit performant et le meilleur possible", affirme Vincent dans son portrait. On l’aura compris, outre ses performances physiques, Vincent souhaite s’appuyer sur les valeurs fondamentales du rugby pour avancer dans le jeu. Et il nous le prouve au quotidien.

Donner le meilleur de soi-même

Couper le bois, maintenir le feu en vie, construire un abri pour ses camarades… Vincent le prouve chaque jour, il ne lésine pas sur les efforts. Que ce soit sur le camp ou durant les épreuves. Lors du dernier jeu de confort – les aventuriers devaient rapporter le plus vite possible des guirlandes de sacs -   l’ancien rugbyman professionnel  s’est, une fois de plus, montré explosif. Alors que son équipe était menée, le "colosse" a rattrapé le retard avec une charge de 55 kilos sur les épaules. Ce qui lui a valu la reconnaissance de l’un de ses adversaires, Yassin. "Vincent, c’est un monstre, c’est un mec que j’ai envie d’affronter jusqu’à la fin. Je l’ai dit à mon équipe, c’est un mec contre qui je ne pourrais jamais voter. Je le dis et je le redis, c’est un monstre". Fort physiquement, Vincent l’est aussi mentalement. "Je suis un compétiteur. Quand je fais quelque chose, je le fais pour aller au bout".

Savoir motiver les troupes

Vincent n’est pas du genre à se laisser abattre. Alors, quand l’un de ses camarades a un coup de mou, le sportif est toujours là pour le booster. Epuisée à cause des pluies diluviennes qui s’abattent sur l’île, Félicie a été victime d’un gros coup de blues lors de l’avant-dernier épisode. Vincent s’est montré très présent. Attentif, il n’a pas hésité à lui dire qu’elle avait toutes les capacités pour avancer dans le jeu." Hier, tu étais la fille qui était le plus en forme. Hier tu t’es dépassée. Tu étais au-dessus des autres filles". Malheureusement, la jeune femme a été éliminée au conseil. Cette semaine, Vincent a également tenté de jouer les médiateurs avec Yves, qui était de plus en plus à l’écart du groupe. "On t’apprécie. Ne te mets pas à l’écart tout seul", lui conseille-t-il. S’il se montre à l’écoute, Vincent, sait aussi motiver les troupes… à sa manière.  "Bouge-toi", lance-t-il à l’un de ses camarades lors de l’épreuve de confort. Oui, au rugby, on encourage ses coéquipiers, mais on leur dit aussi leurs quatre vérités… Pour mieux avancer…

Etre capable de compter sur les forces de chacun

Que l’on soit petit,  grand, gros, maigre, au rugby, chacun à sa place. Le collectif est primordial. Il faut savoir s’appuyer sur les forces de chacun. Aussi, Vincent ne cesse de valoriser son équipe. "Quand Félicie est dans une dynamique positive, elle est très importante pour l’équipe. Elle a une réelle plus-value. Pour moi, elle est meilleure qu’une bonne partie des filles rouges", avoue-t-il alors même que Félicie se sentait à bout de force lors de l’avant-dernier épisode. Vincent sait reconnaitre les compétences de chacun.

Rester humble dans la victoire

En véritable compétiteur, Vincent aime relever les défis. Il l’affirme d’ailleurs : "Je suis là pour gagner ". Mais, il sait aussi rester humble. "On est très content, mais je pense que tout le monde sera unanime pour garder une joie mesurée parce que c’est vrai qu’aujourd’hui Koh-Lanta perd un super compétiteur. Et le peu que j’en ai vu, un super mec", lance-t-il à l’issue de l’épreuve de confort. Car si son équipe a remporté le jeu, Bastien, concurrent rouge, blessé, a été contraint d’abandonner.

Savoir se remettre en question pour mieux avancer

Un choc de titans. La semaine dernière, Vincent a affronté Yassin en duel. Les deux hommes devaient maintenir le plus longtemps possible un bambou sur leur tête. Après trente-deux minutes d’effort, l’ancien rugbyman a lâché le premier. Déçu pour son équipe, il a reconnu ses faiblesses. "C’est plus une déception par rapport à mon équipe qui avait misé sur moi. J’ai essayé d’aller au bout de moi-même et au bout d’un moment les muscles ont lâché". Capable de faire son autocritique, Vincent est ressorti grandi de cette épreuve.

Faire la fête comme il se doit

Au rugby, une victoire, ça se fête, comme il se doit. S’il n’y a pas de troisième mi-temps à Koh-Lanta, les aventuriers se voient tout de même récompensés quand ils remportent un jeu. Vainqueurs à l’issue de l’épreuve de confort, les Bleus ont eu le privilège de passer une soirée sur un bateau. Au menu : un véritable festin, mais aussi de la musique. Vincent en a, d’ailleurs, profité pour nous montrer ses talents de danseur. Un bout en train, vous dites ?



en savoir plus : Vincent