Koh-Lanta : Les 5 épreuves d'un aventurier dans la ville

Voir le site Koh-Lanta

Jeu de confort : la nacelle, d’avant en arrière, il faut garder le cap !
Par Allan Blanvillain|Ecrit pour TF1|2016-04-20T14:53:19.646Z, mis à jour 2016-04-23T17:13:19.122Z

Faut-il partir à l'autre bout du monde pour connaître la même souffrance que nos aventuriers de Koh-Lanta ? Oui ! Mais en ville, on s'en rapproche quand même déjà beaucoup !

On vous avez dévoilé les signes qui prouvent que vous êtes accro à Koh-Lanta, mais saviez-vous que vous êtes aussi un aventurier sans le savoir ? La preuve :

Faire du feu

"Désolé je ne fume pas", "ça aurait été avec plaisir mais il est presque vide"… Les fumeurs connaissent la galère d’allumer sa clope quand on a oublié son briquet. Promis, demain on arrête.


Le feu

Trouver où s’abriter

Chercher un appart s’apparente à l’un des douze travaux d’Hercule et on se retrouve avec tellement de documents à fournir qu’on se surprend à ne pas devoir amener son carnet de santé. Et encore, on ne vous parle pas de Paris…


La grotte

Manger à sa faim

Quiconque a essayé de trouver un restaurant abordable avec un salaire de misère comprend tout de suite les aventuriers de Koh-Lanta. Cela fait bien longtemps que l’aventurier moderne a oublié l’entrée-plat-dessert pour se rabattre sur le bol de riz, ou de pâtes.


Amir retrouve le plaisir de roter

L’épreuve de confort

Quelqu’un a déjà pris le métro ou le bus à l’heure de pointe ? Ce rapprochement involontaire et particulièrement inconfortable avec les autres usagers-candidats… surtout en été. Allez, plus que 15 stations…


Carine remporte l'épreuve d'immunité

Le manque de sommeil

Bon ok, là c’est peut-être un peu de notre faute. Mais pour notre défense il y avait Open Bar jusqu’à 23h et la serveuse mignonne finissait à 1h. On vous jure que si son copain n’était pas venu la chercher on avait notre chance !


Steve mauvaise nuit

Et si vous voulez comparer vos épreuves avec celles des aventuriers, rendez-vous vendredi à 20h55 sur TF1 !