Koh-Lanta : Les cinq moments cultes de l’aventure de Julie

Voir le site Koh-Lanta

Julie de Koh-Lanta, l'île au Trésor
Par Sabine BOUCHOUL|Ecrit pour TF1|2016-11-20T08:00:20.424Z, mis à jour 2016-11-20T08:00:20.424Z

"Une candidate sortie d'un conte de Walt Disney", prévenait Denis Brogniart. La pétillante Julie a enchanté les téléspectateurs et a rempli de joie les aventuriers qui l'ont côtoyée. Retour sur les meilleurs moments de l'aventure de Julie.

Julie, seule au monde

Laissée de côté le temps d’une épreuve de confort, Julie n’a pas d’autre choix que de rentrer seule sur l’île déserte. Qu’importe, l’aventurière ne se laisse pas abattre et offre une séquence culte aux téléspectateurs de TF1 : Elle s’exclame "L’aventurière c’est moi", "Je suis le maître du monde", elle court, se lance toute habillée dans l’eau et reprend la chanson Né quelque part de Maxime Le Forestier, remaniée de façon très personnelle : "On ne choisit pas ses parents, on ne choisit pas sa famille. On ne choisit pas non plus ses collègues d'équipe, qu'ils soient Rouges qu'ils soient Jaunes, ils ont la même destinée. Mais moi, je me suis démarquée sans regret, je me proclame Blanche, c'est le choix que je fais. Juste pour ça, j'ai gagné."

L’épreuve du paresseux

C’est l’une des dernières épreuves en équipe avant la réunification. Chaque aventurier des tribus Rouge et Jaune doit rester suspendu à une corde à la manière d’un paresseux. Le dernier naufragé donne la victoire à son équipe. Béryl est la dernière côté Jaune. Chez les Rouges, il reste Candice et Julie. Cette dernière impassible s’accroche de manière remarquable à sa corde. Et, pour se donner de la force, elle chante Ce rêve bleu du dessin animé Aladdin. Béryl décroche, les Rouges gagnent le confort. 

Les ambassadeurs

Si chez les Jaunes, ils se battent presque pour gagner le droit d’être l’ambassadeur de la tribu. Chez les Rouges, personne ne veut y aller. C’est donc à la courte-paille qu'est désigné celui qui représente son équipe. Et, c’est Julie qui est choisie par le hasard. Elle s’effondre, elle a peur, elle doute mais elle y va et elle ne lâche rien face à Jérôme. Les négociations ne menant à rien, les deux ambassadeurs doivent tirer la boule. Une noire : perdue. Une blanche : gagné. Julie a la chance de son côté, car c’est son adversaire qui hérite de la boule noire. 

Le parcours du combattant

Pendant cette épreuve, Julie passe par tous les états émotionnels. Elle rie, pleure, crie, souffre. Elle donne tout. Après avoir passé une journée seule sur l’île, délaissée par les siens, elle est regonflée à bloc. Malheureusement, elle ne réussit pas à gagner l’épreuve. Elle finit même dernière mais elle tient à finir le parcours. A bout de force, vidée, mais avec la satisfaction du devoir accompli. Une force de la nature.

L’air du vent…

Julie est une fan des chansons Disney et tout au long de son aventure, la pétillante Perpignanaise pousse la chansonnette pour le plus grand plaisir (ou malheur) de ses coéquipiers. Elle leur chante les titres des dessins-animés de Blanche-Neige, Cendrillon et Pocahontas. On se rappelle lors du premier épisode, lorsqu’elle entonne avec panache le titre L’air du vent sur le camp rouge. On se souvient aussi de la punchline de Lau : "Tu as une belle voix, mais là c’est Koh-Lanta, pas The Voice !". Éclat de rire assuré et bonne humeur au rendez-vous.


en savoir plus : Julie, Denis Brogniart