Koh-Lanta : Exclu. André, éliminé : « Marvyn, c’est le bonus de mon aventure »

Voir le site Koh-Lanta

ITW ANDRE
Par Alexis Hache|Ecrit pour TF1|2017-11-18T07:00:21.277Z, mis à jour 2017-11-18T07:00:21.277Z

Sorti en même temps que Maxime, André n’a pourtant récolté aucune voix contre lui. Fier de son parcours, il ne pensait pas aller aussi loin dans l’aventure.

Tu sors de l’aventure sans avoir le moindre vote contre toi. Ça doit être très frustrant, non ?
Ce n’est pas plus frustrant que si on avait décidé de voter contre moi. C’est le jeu des binômes, on savait que s’ils votaient contre Max, ils votaient contre moi. Donc je le prends autant pour moi que s’ils avaient mis mon nom sur les bulletins. Ça revient au même au final.

Quand tu vois le tirage au sort, est-ce que tu te dis que tu es en grand danger ?
Au premier abord, j’étais super content d’être avec Maxime. Mais en voyant le tirage au sort des autres binômes, on s’est dit que si on voulait s’en sortir il fallait absolument gagner l’épreuve d’immunité, sinon c’était foutu !

Maxime avait voté contre toi lors du précédent conseil, vous en avez parlé ?
Oui, il m’a expliqué qu’il avait mis mon nom parce qu’il savait que je n’étais pas en danger. C’était comme un vote blanc. Il ne voulait pas se mettre un poids sur les épaules en éliminant quelqu’un.

Maxime nous a confié qu’il s’en voulait d’avoir adopté cette tactique lors de l’épreuve d’immunité en rapportant les masques au hasard le plus vite possible. Tu étais au courant qu’il allait faire ça ?
Non, je n’étais pas au courant. Si j’avais été à sa place, j’aurais sans doute fait pareil. Après, quand on voit qu’un masque avait une grosse bouche et l’autre n’en avait pas, on s’est dit qu’on aurait dû mettre une autre tactique en place. Le problème, c’est surtout qu’on a fait notre tactique à moitié : on est parti, on a quand même décidé de toucher le masque référence alors qu’on aurait dû foncer directement pour rapporter les masques les uns après les autres.

Pas de regret d’avoir refusé d’aller sur le Paradis perdu pour profiter du brunch ?
C’est un choix que je ne regrette pas. Sur le moment, on a faim, on galère, ce qu’on voulait c’était juste manger. En plus le brunch était incroyable ! Quand on connaît la suite, on se dit qu’on aurait peut-être dû aller sur le Paradis perdu essayer de trouver un collier, mais on y était déjà allé avec Maxime et on sait comment ça s’est terminé. On fait partie des losers de la saison sur le Paradis perdu !  

Quand tu vas au conseil, tu y crois quand même ou bien tu es certain que c’est la fin de l’aventure ?
J’y crois ! Je me dis que Romain ne va pas sortir son collier, que c’est un grand malade et qu’il ne va pas le faire. J’y crois à fond alors qu’il ne fallait pas y croire…

Tu as eu des mots assez touchants pour les autres aventuriers avant de partir. On sent notamment que l’aventure t’a changé. Qu’est-ce qui a changé justement ?
Je n’ai plus peur de me lancer dans des projets, d’aller de l’avant. J’ai aussi revu mes priorités : mon cocon familial, mes proches, je les vois plus régulièrement.

Tu pensais que cette aventure te changerait à ce point ?
Je savais que j’allais mûrir, mais pas autant. Je suis resté moi-même bien sûr, mais j’ai évolué et j’aime bien ce que je suis aujourd’hui.

Pensais-tu aller aussi loin dans Koh-Lanta ?
Pas du tout ! J’espérais rester dix jours, mais plus de trente jours, je n’en revenais pas, c’est énorme ! J’étais content et fier de moi. Ce n’est que du positif !

Tu as su t’adapter pour en arriver là. Tu as notamment pris de l’assurance...
C’est ce que je me disais en partant : si je veux aller loin, il faut que je m’adapte aux gens, aux situations et je pense que j’ai plutôt bien réussi à le faire. J’ai su m’adapter et c’est le plus important pour rester dans une aventure pareille.

Chez les jeunes, tu as rencontré Marvyn et Théotime dont tu étais très proche. Est-ce toujours le cas aujourd’hui ?
Oui, avec Marvyn on se voit régulièrement. Pour Théotime c’est plus compliqué du fait de la distance et de son emploi du temps, mais on se parle souvent. Avec Marvyn on s’est déjà revus trois ou quatre fois depuis notre retour. J’ai aussi revu Magalie et Tiffany.

Tu t’attendais à trouver des amis aux Fidji ?
Je m’attendais à faire de belles rencontres, car c’est forcément le cas dans des aventures comme celle-là. Mais je ne pensais pas me faire un vrai pote comme Marvyn, c’est le petit bonus on va dire !

Tu as remporté une épreuve d’immunité individuelle sur laquelle tu n’étais pas du tout attendu. Qu’est-ce que ça t’a fait de remporter ce totem ?
Ah oui, je n’étais pas du tout favori ! (rires) J’étais trop content… Je ne pensais pas être aussi heureux. C’était vraiment énorme ! J’ai kiffé remporter une épreuve sur laquelle on ne m’attendait pas. Je suis arrivé en mode détente, en mode touriste, j’étais hyper détendu, sans pression et j’ai gagné ! Mais justement, sur une épreuve aquatique comme celle-là, je pense qu’il fallait être détendu.

Tout le monde t’appréciait aux Fidji. C’est quelque chose de naturel pour toi ?
Je savais qu’en restant moi-même, les gens m’aimeraient bien. Je suis resté en bons termes avec tout le monde. Et dans la vie c’est pareil, je m’entends bien avec tout le monde. Je suis resté moi-même et ça a marché. Dans la vraie vie, j’arrive plus facilement à bien m’entendre avec les gens qu’à m’embrouiller avec eux !

Magalie t’a un peu chambré en disant que tu avais été envoûté par Mélanie…
Ça m’a fait rire quand elle m’a dit ça, mais je ne suis pas d’accord avec elle. Je m’entendais très bien avec Mélanie, c’est toujours le cas d’ailleurs, même si ça faisait partie d’une stratégie dans l’aventure.

As-tu finalement rencontré la fille de Marguerite ?
(rires) Alors, je n’ai pas encore prévu mon voyage dans le Nord, mais j’ai été invité en tout cas ! Peut-être que je la verrais un jour ! (rires)

en savoir plus : André, Maxime, Marvyn, Théotime