EXCLU. Frédéric, éliminé : “Je n’avais pas prévu de tomber le premier”

exclu-frederic-elimine-n-avais-pre-de-tomber-premier-interview-8071855
Frédéric est le premier éliminé de "Koh-Lanta, La guerre des chefs", diffusé ce vendredi 15 mars sur TF1. En exclusivité pour MYTF1, le stratège assumé revient sur son aventure au sein de l'équipe bleue.

Comment a démarré pour vous cette aventure ?

Très difficilement ! Je n’avais pas imaginé que le voyage soit le plus difficile à vivre pour moi dans Koh-Lanta. Un véritable périple de 48h pour arriver aux îles Fidji, qui sont à l’autre bout du monde, avec 12h de décalage horaire. Nous sommes ensuite restés quelques jours, isolés à l’hôtel. J’étais parti avec cette envie de m’exprimer, de vivre sur une île, de voir du soleil, rencontrer des personnes … Et cette première semaine, a été probablement pour moi, la plus difficile. J’étais impatient à l’idée de commencer vraiment l’aventure en sautant du bateau.

Sur le bateau, vous avez commencé à faire connaissance avec les autres aventuriers ?

J’avais le trac parce que je savais que j’allais me faire des amis pour l’aventure et aussi pour la vie. En même temps, il faut faire attention à donner une bonne image de soi-même. Ne pas montrer qu’on est stratège ou fort. Il faut vraiment se montrer sous son meilleur jour pour bien démarrer l’aventure.


Vous aviez préparez votre Koh-Lanta ?


Je n’ai pas fait de stage de survie parce que dans mon idée, quand on sait tout faire, il n’y a plus cette notion de découverte. Savoir ce que je vaux moi face à la nature, c’est cette expérience que je voulais vraiment vivre. J’ai une bonne condition physique et j’ai continué à m’entraîner en faisant de la course à pieds. J’ai quand même essayé de m’améliorer au niveau natation et de faire un peu de musculation pour le haut du corps.

Il y a un très bon niveau sportif chez les aventuriers cette année …

Il n’y a pas de champion olympique mais tous, c’est vrai, ont un bon niveau dans leur sport de prédilection. Mais sur Koh-Lanta, ça ne veut rien dire ! On peut être excellent dans son sport et se rater sur une épreuve. Koh-Lanta n’est pas une épreuve olympique à laquelle on peut se préparer. Il y a des épreuves tellement différentes, parfois d’équilibre, de résistance ou bien d'entraide. On peut se découvrir très fort sur l’une et très faible sur l’autre.

Dès votre arrivée, Denis vous annonce que vous allez commencer l’aventure par la fin avec des poteaux. Quelle a été votre réaction ?

Tous les autres candidats ont dit qu’ils étaient très touchés de vivre cette épreuve mythique. Pour moi, c’était une déception parce qu’en tant que grand fan de l’émission, les poteaux étaient normalement réservés aux trois meilleurs du jeu. Dans mon esprit, c’est un peu comme si on me donnait la médaille du marathon avant d’avoir couru la course. Cette épreuve est une récompense que nous ne méritions pas encore.



Vous êtes tombé le premier. C’était déjà de la stratégie ?

C’est une épreuve que je n’avais pas prévue de gagner parce que j’ai senti le piège arriver. Les trois premiers capables de montrer, dès le premier jour de l’aventure, leurs capacités, tombent dans ce piège. La règle de base de Koh-Lanta, c’est d’éliminer les plus faibles sur la première partie de l’aventure et d’éliminer les plus forts, à partir de la réunification. Je ne voulais pas être chef et m’exposer aussi tôt dans l’aventure. Ma stratégie était de rester discret. Néanmoins, je n’avais quand même pas prévu de tomber le premier !

Qu’avez-vous pensé de cette nouvelle annonce autour des trois équipes cette saison ?

C’est la première saison où il y a trois équipes jusqu’à la réunification. Et ça, d’un point de vue stratégique, ça ouvre des perspectives hypers intéressantes. L’équipe qui va arriver la plus faible à la réunification ne sera pas forcément en difficulté. De nouvelles alliances pourront voir le jour ...

Avant la composition des équipes, avec qui aviez-vous eu le plus d’affinités ?

Durant la première nuit tous ensemble, j’ai tout de suite eu des affinités avec Cyril, Xavier et Maud. Et c’est vrai que j’aurai bien aimé être dans leur équipe. Mais j’avais aussi bien accroché avec Cindy et Mohammed.

Vous avez intégré l’équipe bleue avec Maxime. Bonne ou mauvaise nouvelle ?

Honnêtement, ça m’était égal. Je pouvais être dans n’importe quelle équipe à partir du moment où on se retrouvait tous, avec cet objectif commun d’avancer. J’étais plutôt content de cette équipe bleue parce que j’ai retrouvé Cindy et Mohammed. J’ai aussi découvert Brice qui a une maturité exceptionnelle !

Pourquoi pensez-vous que vos coéquipiers ont choisi de vous éliminer ?

L’erreur que j’ai faite, c’est d’attendre la composition des équipes pour établir une stratégie. Je me suis dis que si je commençais à montrer mon côté stratège à 21, cela allait me jouer des tours. Je ne me suis pas rendu compte sur l’instant, que les alliances se faisaient déjà. Avant la composition des équipes, par les chefs eux-mêmes, pour commencer à créer des alliances. J’étais en dehors de cette “pré-stratégie”. Quand j’intègre mon équipe, c’est déjà trop tard pour moi. J’ai eu l’honnêteté de parler de stratégie. Tout le monde en a une mais peut-être que j’aurais dû garder ça pour moi ... Je suis tombée dans une équipe adorable mais franchement, niveau stratégie, c’est un peu comme si on expliquait la relativité générale à un hamster. C’était pas du tout leur truc !

Vous êtes éliminé au bout de deux jours seulement. Premier conseil, premier départ. Pas trop frustrant ?

J’ai surtout une déception et une petite rancoeur envers Maxime qui s’est planté sur la composition de l’équipe, lors de l’épreuve de la roue. J’étais aveuglé avec Brice et je n’ai même pas vu Cindy se vautrer. Je suis sorti sans jamais n’avoir pu montrer ce que je valais en épreuve. Ma frustration est là !


Koh-Lanta, La guerre des chefs - Jeudi 21 mars à 21 sur TF1

News associées