Koh-Lanta : (EXCLU) : Jérémy : "Je n’ai joué avec personne"

Voir le site Koh-Lanta

Jérémy KL
Par Sabine BOUCHOUL|Ecrit pour TF1|2016-11-19T11:00:59.950Z, mis à jour 2016-11-21T10:08:25.074Z

La team "Jeune" a volé en éclat. Après un conseil expéditif, Jérémy a quitté l'aventure Koh-Lanta. Il revient sur son parcours, ses différends avec les anciens jaunes et la relation amicale qu'il entretenait avec Jesta.

Que ressentez-vous après cette élimination ?
Forcément déçu. C’est obligé quand on fait Koh-Lanta et qu’on ne gagne pas. J’ai fait une aventure qui m’a plu, j’ai rempli mes objectifs : aller à la réunification, gagner une épreuve en individuel, j’ai réussi à gagner le parcours du combattant qui était une épreuve qui me tenait à cœur. Après c’est vrai que lorsqu’on arrive à une trentaine de jours et qu’il n’en reste plus que huit, on se dit que c’est bête parce qu’on est presqu’à la fin. En plus, je me sentais bien, on avait cette « team jeune » avec Benoît, Candice et Jesta qui était plutôt cool. Mais au bout de trente jours, quand on vit les uns sur les autres, la moindre petite tension prend de grande proportion et ça pèse. Ça me pesait un peu, surtout à la fin, du coup je me suis un peu isolé et dans Koh-Lanta, l’isolement c’est mauvais. Les autres en ont profité, évidemment. 

Vous pensez que cet isolement qui vous a porté préjudice ?
Oui c’est certain. Parce que lorsqu’on s’isole, on loupe des discussions. Quand je m’éloigne, les autres parlent sur moi, ils disent que je ne vais pas bien et de fil en aiguille, ça devient une évidence que je sorte. Et puis, je pense que je faisais peur sur les épreuves. Ils ont sauté sur cette occasion pour m'éliminer.

Pourquoi l’alliance jeune ne vous a pas protégé, d’après vous ?
Candice vote contre moi. C’était déjà problématique. La soirée qui a précédé mon élimination, elle a passé la soirée à parler avec Freddy et Jesta, ils se rapprochent beaucoup. En plus, Freddy était en danger pour ce conseil. C’était lui ou moi. Elle vote contre moi parce qu’elle voit que je suis distant et pas au top de ma forme. C’est le jeu, il fallait en éliminer. Je ne lui en veux pas aujourd’hui. Mais sur le coup, j’étais vexé.

Vous pensez que Freddy lui a retourné le cerveau ? 
Pas retourné le cerveau mais je pense qu’il a très bien joué ses cartes. Le but c’est d’aller plus loin, lui s’est rapproché des bonnes personnes au bon moment. Il sentait qu’il était en marge du groupe des quatre jeunes, il sentait le vent tourner. Il voyait « qu’un carré se dessinait » et il voyait qu’il n’en faisait pas partie. Il a mis le doute dans le cerveau des aventuriers. Que ce soit voulu ou pas, c’est en tout cas une sacrée coïncidence que ce rapprochement se fasse à ce moment-là. C’est très bien joué. 

Vous ne vous entendiez pas très bien avec Freddy…
Au début de l’aventure, on s’entendait très bien. Après la réunification, tout vole en éclat chez les jaunes. Moi, je me rapproche pas mal des jeunes, avec Jesta. Lui, il voit qu’il est en marge. Ensuite, certains jaunes voulaient voter contre Jesta, moi je me retourne contre eux. Il ne comprenait et il ne comprend toujours pas aujourd’hui, mais je n’ai fait que me défendre. J’ai perdu sa confiance en votant contre Alexandra, il a perdu la mienne parce qu’il ne m’a pas dit qu’il voulait voter contre nous. C’est donnant-donnant. On a fait notre aventure. Après, on est en petit comité pendant trente jours. On voit les mêmes personnes faire les mêmes gestes qui nous exaspèrent chaque jour. Au bout d’un moment, on ne peut s’encadrer. A un moment ça explose. 

"Je comprends qu’on puisse m’en vouloir"

Et justement, avec Jesta, ça a un peu explosé aussi. 
Oui, à un moment elle ouvre une noix de coco et elle me demande dix fois si elle est cuite, au bout d’un moment je lui demande d’arrêter parce qu’elle m’exaspère. Mais c’est le jeu, on était un peu comme un vieux couple. On n’arrêtait pas de s’engueuler pour des bêtises et vingt minutes plus tard on recommençait à rigoler. C’était notre relation qui était comme ça. Ça me fait rire.

Cette relation avec Jesta ne vous a pas joué des tours pour votre propre aventure ?
Si mais je n’ai pas joué de manière stratégique. Je me suis rapproché des personnes qui m’inspiraient confiance. Je n’ai jamais pensé à ce à quoi elles pouvaient me servir. En tout cas, tout ce que j’ai fait dans Koh-Lanta je l’assume. Je n’ai joué avec personne, je n’ai trahi personne. Même si certains pensent que j’ai trahi les Jaunes en votant contre Alexandra. Non, elle voulait voter contre nous, j’ai voté contre elle. 

Les Jaunes estiment que vous et Jesta n’étiez pas vraiment solidaires de l’équipe, vous le comprenez ?
Je le comprends, mais dans la tête des jaunes, le carré final c’était Beryl, Yannick, Alexandra et Freddy. A quatre, ils allaient nous éliminer après les Rouges. Soit on sortait, soit on changeait les règles. Et puis, il se trouve que je me suis très bien entendu avec les Rouges. Je n’ai jamais eu aucune tension avec eux. Je comprends qu’on puisse m’en vouloir et que cela a causé la perte des Jaunes après la réunification. Mais on n’avait pas le choix et c’était la stratégie à adopter.

Quel est votre meilleur moment de l’aventure ?
Ce sont les victoires avec les Jaunes. Ce sont vraiment des moments particuliers. On est tous en symbiose même si on ne se connait pas. On se regarde, on se dit "cette personne je la connais depuis trois jours et j’ai déjà l’impression qu’elle fait partie de ma famille". Ce sont des moments très intenses. Et si je dois en retenir un en particulier, ce serait le moment où j’enflamme la vasque parce que c’est un symbole de Koh-Lanta. J’ai eu la chance de le réussir grâce à l’équipe, et quand on gagne on se saute dans les bras, c’est un moment magique. 

Et le moment le plus dur ?
C’est l’appel aux proches qu’on perd. Même si ça ne faisait que quinze jours qu’on est sur Koh-Lanta on a vraiment envie d’avoir de leurs nouvelles. On se dit qu’ils sont derrière le téléphone, qu’ils veulent savoir comment ça se passe, est-ce qu’on gagne et on ne peut rien leur dire. C’est compliqué, triste, mais le lendemain ça va mieux. Il y a deux choses dont on parle tous le temps sur Koh-Lanta, c’est la nourriture et les proches. La nourriture, on peut en avoir tous les jours un peu, mais pas les proches. 

Vous étiez très ému à la lecture du courrier des proches d’ailleurs…
C’est des lettres qu’on attend depuis longtemps, le moindre mot et la manière d’écrire, ça fait très bizarre. Je me rappelle que ma mère avait écrit derrière sa lettre "maman", et rien que de voir le mot et son écriture m’avaient fait pleurer. C’était intense. Avant de partir, je ne pensais pas que j’allais être autant touché parce que je suis quelqu’un de très distant et pas vraiment expressif mais une fois là-bas, je savais que j’allais être débordé d’émotion. En plus, je pleurais déjà devant ma télé quand je regardais les anciens candidats des saisons précédentes mais maintenant que je les connais, c’est encore plus émouvant pour moi.

Est-ce que Koh-Lanta vous a changé ?
Non, je suis le même que lorsque je suis parti. Mais je suis plus convaincu des choix que je fais. Je suis plus sûr de ce que je veux faire. J’ai moins de doutes et je pense moins à ce que je loupe si je ne fais pas quelque chose. 

Et justement, qu’est-ce que vous voulez faire ?

Voyager. Je vais faire un gros voyage en Asie pendant cinq ou six mois. Je ne pense qu’à ça et une fois que je serai revenu, je me remettrai dans la vie active et la vie d’un adulte normal !



en savoir plus : Jérémy