Dans l'actualité récente

Koh-Lanta : Exclu. Julie, éliminée : "Avec moi, les Jaunes auraient bien rigolé !"

Voir le site Koh-Lanta

Julie
Par Alexis Hache|Ecrit pour TF1|2018-03-31T05:00:23.149Z, mis à jour 2018-03-31T05:00:23.149Z

Après un premier duel remporté face à Chantal, Julie a dû s’incliner face à Raphaële. Mais elle garde un excellent souvenir de son aventure aux Fidji.

Quel a été ton sentiment quand tu as compris que ton aventure touchait à sa fin ?
J’ai eu le sentiment d’être allée au bout de moi-même, de m’être bien battue. Même si je sais à ce moment-là que Koh-Lanta est terminé pour moi, je suis très fière de mon parcours, de celle que je suis devenue. Koh-Lanta m’a transformée et ce Combat des héros encore plus. Je sors contente et fière de moi !

Le duel a duré plus d’une heure, pensais-tu tenir aussi longtemps ?
J’ai des aptitudes mentales, mais également en équilibre et en adresse, donc je savais que je pouvais tenir assez longtemps. En plus le duel face à Chantal avait déjà renforcé ma confiance. Je n’étais donc pas surprise de tenir aussi longtemps, ni du fait que Raphaële tienne également, parce que nous sommes toutes les deux fortes mentalement.

Qu’est-ce qui est le plus dur : tenir un long bambou sur sa tête ou un bâton en équilibre entre deux portants ?
C’est différent… Mais les deux épreuves se jouent dans la tête. Il faut vraiment rester concentré. Le plus difficile est de durer dans le temps, donc je dirais que c’est ce second duel qui a été plus compliqué.

Quand tu as accueilli Raphaële, pensais-tu que ce serait plus facile de l’affronter en duel que d’affronter un Dylan par exemple ?
Non ! Justement, je me méfiais parce que je sentais qu’elle était forte mentalement et qu’elle me donnerait du fil à retordre.

C’était logique pour toi de lui donner ton collier d’immunité à l’issue de l’épreuve ?
On a beaucoup de points communs, elle est très gentille et c’est une femme du Sud, comme moi ! Elle est tellement adorable que je lui ai donné avec plaisir. Et même s’il s’était agi d’un autre aventurier, j’aurais donné ce collier. J’avais dit que je donnerai ce collier et je n’ai qu’une parole. Je tiens toujours promesse. Cette île de l’Exil offre une vraie chance de réintégrer l’aventure, je voulais donc que la personne qui revienne dans le jeu à la réunification ait toutes les chances de son côté avec ce collier.

Est-ce que la victoire contre Chantal a eu une saveur particulière ?
Je n’y croyais pas ! Chantal est très forte, comme dit Candice c’est une « warrior » ! C’était une sensation extraordinaire… C’était la première fois que je gagnais une épreuve individuelle, gagner contre une grande championne comme elle m’a fait un effet… Ça m’a traversé le corps de la tête aux pieds ! Je me suis sentie euphorique.  C’était magnifique !

Qu’est-ce qui était le plus dur : être seule ou avoir faim ?
Etre seule. L’estomac s’habitue à la faim. En plein jour on peut chercher à manger, à boire, on améliore son camp, mais la nuit c’était terrible. Toute seule la nuit sur une île perdue, c’était horrible !

Quel regard portes-tu sur ton élimination lors du premier conseil ?
Quand Denis Brogniart a annoncé que l’épreuve était une épreuve d’immunité, je savais que je serais la première visée, car c’était une épreuve de vitesse et de force, mes deux points faibles. Du coup, je n’ai pas été surprise des résultats du vote et je n’ai aucune rancœur. En plus grâce à cette élimination, j’ai pu être la première à découvrir l’île de l’Exil, et ça c’était… Whaou ! C’était extraordinaire !

Es-tu surprise par la série de défaites des Jaunes ?
Quand je vois les épreuves, je me dis parfois que j’aurais pu les aider sur certaines d’entre elles… J’aurais aimé être avec eux dans ces moments-là parce que ça me rappelle mon premier Koh-Lanta lors duquel j’avais beaucoup perdu en début d’aventure avec les Rouges. Donc cette situation me fait de la peine, je sais à quel point c’est difficile. En plus j’aurais pu remonter le moral des troupes sur le camp. Avec moi on aurait rigolé, on aurait chanté ! (rires)

Quel était ton objectif personnel dans ce Combat des héros ?
J’étais motivée à fond, je voulais aller jusqu’au bout des épreuves et de moi-même. La première fois, j’étais tout près de l’orientation, donc je voulais cette fois y arriver. Mais surtout, je voulais vivre chaque instant à fond, profiter, comme je le fais dans la vie de tous les jours, m’amuser, car faire deux Koh-Lanta c’est une chance extraordinaire !

Lors de ta première participation, tu avais parlé d’avoir un bébé, puis tu avais finalement décidé de te consacrer à tes projets personnels. Où en es-tu aujourd’hui ?
Le bébé n’est plus d’actualité parce que ma priorité désormais c’est d’être moi-même, une femme épanouie dans ma vie active. Je ne suis plus assistante dentaire, donc mon objectif est de trouver aujourd’hui la voie professionnelle qui m’épanouira le plus. J’ai envie de dire aux gens de se battre pour réaliser leurs rêves. J’ai fait deux fois Koh-Lanta, donc pourquoi pas vous !

Pour revoir le duel entre Julie et Raphaële, c'est par là !


en savoir plus : Julie, Denis Brogniart, Chantal, Raphaële