Koh-Lanta : EXCLU - Julien : "La pire erreur de ma vie..."

Voir le site Koh-Lanta

Moment d'émotion, Julien craque vendredi dans Koh-Lanta
Par Ruben Vanyper|Ecrit pour TF1|2016-04-15T21:00:27.661Z, mis à jour 2016-04-15T21:00:27.661Z

Eliminé lors du dernier épisode Koh-Lanta, le courageux Julien revient sur son aventure sans épargner aucun détail.

MYTF1 : Pas trop déçu d’être parti ?

Julien : Oui et non à la fois. On va dire que j’avais envie de partir donc je ne suis pas plus déçu que ça.

MYTF1 : On vous sentait fébrile ces dernières semaines, vous aviez vraiment envie de partir ?

J’étais très faible, j’avais la tête ailleurs et j’ai craqué. J’ai dit ce que j’avais à dire et ça a joué en ma défaveur. J’ai trop appuyé sur le fait que c’était mon tour de partir. J’ai été honnête avec mes camarades de jeu. Je leur ai dit : « Je vous laisse la place ». C’est bien fait pour moi, on fera mieux la prochaine fois.

MYTF1 : Lors de l’épisode de ce vendredi, vous craquez et avouez aux autres vouloir partir tout de suite, car vous vous sentez trop faible. Vous étiez vraiment à bout de force ?

Oui, j’étais vraiment à bout de force. A quelques heures du conseil, j’ai expliqué à certaines personnes que je voulais vraiment partir. Il y a d’autres personnes plus fortes que moi et je ne voulais pas les pénaliser. J’ai donc appuyé ma sortie car je n’avais plus rien à faire sur le camp, je n’étais plus motivé. J’allais tellement mal intérieurement.

MYTF1 : Le lendemain, vous avez repris du poil de la bête. Cette envie de partir est-elle un manque de confiance en soi ? C’est ce qu’a décrété Nicolas…

Bien sûr ! J’ai un grand manque de confiance en moi. Une fois que j’ai vidé mon sac j’allais bien mieux ; mais une fois que tu oses prononcer aux autres que tu veux partir, forcément, la balance s’inverse. Je n’étais pas dans l’optique des stratégies, cela ne m’intéressait pas c’est aussi pour cela que je voulais partir. Au moment où j’ai ouvert la bouche, c’était la fin pour moi.

MYTF1 : Vos amis Jaunes voulaient pourtant éliminer Pascal...

On voulait éliminer tous les rouges, donc oui il devait partir mais je ne vois pas pourquoi je piquerais la place de quelqu’un qui est plus fort que moi. A la fin de la dernière épreuve, j’étais au plus bas. Je me suis dit qu’il y a des personnes plus en forme que moi et qui ne pète pas des câbles à longueur de journée. J’aurai pu aller encore plus loin dans le jeu, mais à quoi bon ?

MYTF1 : Pourtant vous n’étiez pas le plus faible sur le camp, vous avez brillé lors de l’épreuve  d’immunité face à Carine et vous avez été un très bon archer…

Après l’épreuve du tir à l’arc, je me suis dit « j’ai gagné je vais pouvoir manger ». Et quand j’ai compris que je devais battre tout le monde pour gagner, je me suis dit que j’allais perdre. J’ai lâché prise et effectivement, j’ai perdu. C’est pour cela aussi que j’ai craqué sur le camp et que je souhaitais partir. J’étais tellement déçu de cette fausse victoire que j’étais mal. Sur l’île, j’ai fait des choix bizarres (rires).


L'épreuve de tir à l'arc

MYTF1 : Vous vous sentiez à l’aise dans la nouvelle équipe réunifiée ?

Oui, mais dès qu’ils sont arrivés, les stratégies ont commencé à se faire sentir. Tout le monde s’est « embrouillé » avec tout le monde, ajoutez à cela les commérages ! Moi je déteste les histoires. Je ne voulais pas rentrer dans des alliances ou autres stratégies. L’idée de trouver des solutions pour éliminer des aventuriers, ce n’est pas pour moi. J’ai vu la stratégie arriver de partout et ça m’a refroidi.

MYTF1 : Et chez les Jaunes ?

C’était génial. J’aurais pu rester longtemps avec eux. On s’entendait bien, on mangeait bien. Je pense que j’ai eu beaucoup de chance tout au long de mon aventure. Même dans les défaites, on avait une bonne optique. Mes deux équipes m’allaient très bien.

MYTF1 : Avec qui avez-vous noué des liens forts ?

Romain que je ne supportais pas au début de l’aventure est devenu mon ami. Après il y a tous les Jaunes que j’adore. J’avais l’impression qu’on n’était pas là pour rien. Chacun de nous avait quelque chose à montrer. Je les porte tous dans mon cœur, ce sont des bons gars. Même les premiers sortants, je les adore. On se revoit tous à l’extérieur.

MYTF1 : On vous a très vite considéré comme le « hipster » de cette saison 15 de Koh-Lanta, est-ce une étiquette qui vous colle à la peau encore aujourd’hui ?

Oui ! Forcément. On dirait que ma barbe va me suivre toute ma vie. Dans mon village on me surnommait "le barbu du village" car il ne savait pas ce qu’était un hipster. Hipster c’est un phénomène dans les grandes villes. Ma barbe n’est pas trop taillée, elle est un peu faite « à l’arrache », ça va bien avec le métier que j’exerce, mais disons que ce n’était pas voulu. Il fallait peut-être un barbu cette année et ça a été moi ! (rires)

MYTF1 : Vous avez déclaré à un moment donné de l’aventure vouloir arrêter d’être « une putain de chialeuse de merde ». Vous êtes un grand sensible en fait ?

Ah oui je suis un grand sensible pour tout ! Que ce soit devant la télé, avec des amis, j’ai tout de suite les larmes qui montent, même quand je fais plaisir à quelqu’un. Je ne sais pas pourquoi, c’est comme ça mais je n’arrive pas à gérer ça. Sur le camp je ne pouvais pas gérer mes larmes. Ici, j’essaye de me calmer, mais c’est compliqué, je suis un grand sentimental, il faut aimer (rires) !


Julien persiste

MYTF1 : Vous avez déclaré dans votre portrait que le jour ou vos parents diraient qu’ils sont fiers de vous, ça serait le plus beau jour de leur vie… Ils sont fiers de vous ?

Oui ! Dès que je suis rentré, ils me l’ont dit ! On a toujours besoin de reconnaissance, mais on ne sait pas si nos parents sont forcément fiers de nous, même si je pars du principe que nos parents doivent toujours être fiers de leurs enfants.

MYTF1 : Racontez-nous votre plus beau souvenir sur le camp.

(Il hésite). Peut-être la première fois où j’ai mangé avec les nouveaux jaunes. Avec les paniers de fruit et de légumes. J’étais tellement heureux que j’ai dormi à côté du feu sur un arbre !

MYTF1 : Avez-vous ramené un petit souvenir de l’île ?

Oui, quelques coquillages que j’ai trouvés sur l’île et qui me rappelle Koh-Lanta.

MYTF1 : Avez-vous des regrets ?

J’ai peut-être un peu trop réfléchi à la vie ici et pas assez dans le jeu. J’aurai dû plus penser à mon aventure qu’à ma famille. Je n’ai pas fait le jeu à 100% d’après moi. Après je suis content de mon aventure, je n’ai aucun regret, je suis resté moi-même, je n’ai pas joué de rôle. J’aurais dû moins réfléchir tout simplement. J’aurais aimé aller jusqu’au poteau, mais vue ma fatigue physique, ça n’aurait pas été possible.

MYTF1 : En parlant de poteau, qui voyez-vous sur les poteaux ?

J’aimerais bien voir Alain et Wendy car ce sont mes amis du premier jour. Ils ont un mental d’acier donc j’aimerais tellement les y voir. Pascal aussi mérite d’aller jusqu’aux poteaux, de même que Nicolas qui avait plus confiance en moi que moi j’avais confiance en moi-même.


Alain a maigri

MYTF1 : Vous allez continuer à regarder l’émission tous les vendredis ?

Bien sûr ! J’ai envie de voir ce qu’il va se passer par la suite. Je vais supporter mes amis encore dans le jeu, coûte que coûte.

MYTF1 : Si c’était à refaire, vous le referiez ?

Oui, sans hésiter, mais par contre, je me mets des cartouches de mental dans la tête (rires) et je pars avec 10 kilos de plus !

MYTF1 : Votre pire souvenir sur le camp ?

Le fait d’avoir apporté un jean a été une belle bêtise. Je n’ai jamais dormi au sec de toute l’aventure. Il séchait l’après-midi et était humide du soir jusqu’au lendemain matin, mais bon, ça forge le mental. Koh-Lanta m’a mis du plomb dans la cervelle ! Je ne regrette rien !

Koh-Lanta revient vendredi prochain à 20h55 sur TF1 !


en savoir plus : Julien