Dans l'actualité récente

Koh-Lanta : EXCLU - Karima : "On est là pour gagner et pas faire de la figuration "

Voir le site Koh-Lanta

L'aventurier éliminé est...
Par Ruben Vanyper|Ecrit pour TF1|2016-05-06T21:00:23.691Z, mis à jour 2016-05-06T21:00:23.691Z

Eliminée ce soir, Karima revient avec amertume sur son aventure presque sans faute dans Koh-Lanta.

MYTF1 : Comment avez-vous vécu votre élimination ?

Karima : J'aurai aimé continuer l'aventure donc c'est frustrant de partir à ce stade du jeu. Après c'est le jeu et il n'en restera qu'un comme le dit Denis. Je suis très sport, il y a toujours plus fort que soi et il faut admettre quand on perd. Après personnellement j'aurai aimé gagné, mais c'est le jeu. Je sais que j'aurai pu en faire encore plus que ce soit sportivement ou mentalement parlant.

MYTF1 : Quand vous perdez l'épreuve d'immunité, on vous sent un peu en colère. Est-ce que c'est dû au record de victoires que vous avez touché du bout des doigts ou la perspective de l'élimination ?

Les deux parce que faire partie de la légende de Koh-Lanta en battant un record c'est un honneur. Et en tant femme et en tant que militaire donc c'était frustrant pour moi et je sais aussi que si je ne gagnais pas l'immunité j'avais de fortes chances de partir. J'avais bien vu avec l'élimination de Carine que j'étais la prochaine.

MYTF1 : Il y avait une sorte de compétition avec Nicolas dans les épreuves. Est-ce qu'il vous faisait peur ?

Nicolas est un aventurier redoutable, mais dans les épreuves je me donne à 200%. Pour moi, j'étais en compétition avec tout le monde, tout le temps.

MYTF1 : Est-ce que l'idée du record n'a pas été un coup de pression supplémentaire ?

Je pense que je n'ai pas ménagé assez mes émotions. Je me suis mis un coup de pression pour être à la hauteur et je voyais Denis avec son sourire me dire « Karima vous êtes à une victoire du record » et du coup je voulais tellement bien faire que mes émotions ont pris le dessus. Je suis un peu déçue de moi. Je ne sais pas si j'aurai pu faire mieux mais je m'en veux un peu. J'ai donné mon maximum mais Nicolas et Gabriel étaient plus forts que moi, c'est le jeu et il faut admettre la défaite.

MYTF1 : Vous cachiez votre carrière de militaire. Pourquoi ?

C'est  un choix parce que je savais qu'en parler et dire mon métier m'aurait porté préjudice. J'avais peur de partir la première car un militaire c'est quelqu'un qui a un physique opérationnel et des notions de survie. Et au-delà de ça je voulais être comme tout le monde et me glisser dans l'aventure tel un caméléon sans en faire ni trop ni moins.

MYTF1 : Et pour le collier ?

C'est un jeu. Un collier d'immunité c'est personnel. Dans tous les Koh-Lanta les gens ne le disent pas et même Denis le confirme. C'est une erreur de le dire. Après j'ai pensé capitaine, j'ai pensé équipe et je me sentais en danger donc je l'ai sorti et comme ça j'avais encore plus de niaques à me surpasser dans les épreuves.

MYTF1 : Sur le camp, on vous sentait un peu à l'écart...

Non j'étais proche des gens, j'ai mis en pratique mon côté humain au maximum. Après tout n'a pas été montré. Après j'étais très observatrice. J'écoutais beaucoup les gens, la façon dont ils parlent, leurs actes après j'avoue il y a des moments où je n'avais pas spécialement envie de parler. Je suis quelqu'un d'assez calme et observatrice, c'est mon naturel. Je n'aime pas parler, je préfère agir. Je suis beaucoup dans les actes, moins les paroles. Pour prouver que j'aime les gens, je vais leur apporter la nourriture et aider dans la vie de naufragé, leur apprendre des choses. Aider dans la vie quotidienne du camp était une façon de m'exprimer. Je ne suis pas du genre à tout le temps parler et m'allonger. Si on me voit un peu à l'écart c'est parce que tous les jours j'allais chercher de la nourriture. Je me suis jurée que si je faisais vraiment Koh-Lanta il fallait que je me mette dans la peau d'un naufragé. Je n'étais pas venu à Koh-Lanta pour ça mais pour partager des choses formidables, être proche de la nature et me débrouiller avec rien, ce que je faisais. Après je n'obligeais personne à venir avec moi même si cela ne me gênait pas.

MYTF1 : Vous avez regretté de ne pas être assez stratégique en partant. Vous le regrettez toujours ?

Non. Quand je me vois dans l'émission et quand je vois le regard de mon entourage et de mes frères d'armes, je suis très satisfaite. Je suis contente de mon aventure et des messages que j'ai pu véhiculer. Ils ont été bien transmis et bien réalisés. Dans mon hôpital, des gens viennent me voir en me disant : "Merci Karima, tu as honoré notre institution" et ça me met la larme à l'oeil. Je suis satisfaite et je ne regrette pas ce que j'ai fait. Après c'est sûr qu'on est là pour gagner et pas faire de la figuration... peut-être faire juste un peu plus de stratégie mais de la bonne stratégie sans porter atteinte à la dignité de la personne. La stratégie amène de la manipulation et quand on ne la contrôle pas on peut devenir mauvais. Moi je voulais me dire qu'on pouvait être sport et avancer tout en gardant ses valeurs et ses principes. Je n'aime pas la  stratégie ça ne fait pas partie de moi.

MYTF1 : Qui voyez-vous sur les poteaux ?

Je vois Nicolas. Il mérite de gagner !

MYTF1 : On vous a donné la chance de refaire les équipes. Vous regrettez vos choix de l'époque ?

Je ne regrette pas, il faut assumer. Après j'ai pris des gens avec des caractères forts c'est sûr mais ça enrichit mon aventure. Je me suis vue dans les défaites et je suis fière car j'ai pris sur moi. Effectivement j'aurai dû prendre Nicolas et Gabriel mais on ne va pas revenir dessus, j'ai fait des choix affectifs.

MYTF1 : Vous revoyez beaucoup d'anciens aventuriers ?

On essaye, après ce n'est pas toujours facile. Cette semaine je vois Nicolas, on va faire un parcours d'obstacles ensemble, c'est la revanche (rires). Je revois beaucoup Amir aussi.

MYTF1 :  Quel a été votre meilleur souvenir sur le camp ?

Il y en a tellement... Koh-Lanta est une magnifique expérience. J'ai aimé ces 33 jours et chaque jour était un pur bonheur. C'est impossible de choisir. Quand ma mère a vu l'appel aux familles, elle a pleuré, un moment inoubliable car je ne l'avais vu jamais pleuré.

Retrouvez l'interview de Karima, dernière éliminée de Koh-Lanta !



en savoir plus : Karima