Koh-Lanta : Exclu. Marta, éliminée : "Les critiques ne me touchent pas"

Voir le site Koh-Lanta

MARTA ELIMINEE ITW
Par Alexis Hache|Ecrit pour TF1|2017-09-23T06:00:31.917Z, mis à jour 2017-09-23T06:00:31.917Z

La Monégasque revient pour MYTF1 sur son aventure aux Fidji, sa relation avec son père et les critiques qui l’ont visée sur les réseaux sociaux.

On t’a vue très émue à l’issue du conseil. Quel souvenir gardes-tu de ce douloureux moment ?
C’est vrai que j’étais très émue quand les autres ont décidé de m’éliminer. Mais je garde malgré tout un bon souvenir de cette aventure. Sur le moment, j’ai eu l’impression que tout s’effondrait parce que participer à Koh-Lanta était un rêve. Forcément, sur le moment, on est plus qu’abattu !

Tu avais senti venir cette élimination ?
Je savais que j’étais sur la sellette parce que j’étais l’une des trois ex-Jaunes. En plus, le fait que je sois une fille, malheureusement, laissait à penser que j’étais moins forte que les garçons. Je ne sais pas si c’était le cas, mais je pense que ça a joué au moment du vote.

Tu ne penses pas avoir démérité dans cette aventure ?
Non, ni sur les épreuves, ni sur le camp, parce que je me donnais à fond tout le temps. Je pense que j’ai été éliminée parce que j’étais une ex-Jaunes.

Tu voulais rendre ton papa fier en participant à Koh-Lanta. Pourquoi était-ce si important et penses-tu avoir réussi ?
Quand j’ai arrêté le haut niveau en athlétisme, mon père a un peu perdu confiance en moi. Je ne faisais plus beaucoup de sport, l’image de la Marta compétitrice s’est transformée en image d’une Marta qui va à l’école, qui sort avec ses copines le soir… Je savais que cette image de moi ne lui plaisait pas vraiment et je voulais lui prouver que l’ancienne Marta, aventurière, qui en voulait, existait toujours. Quand je suis rentrée, je lui ai tout de suite demandé s’il était fier de moi. Il m’a dit que oui, évidemment, et que l’important était que je n’étais pas sortie la première ! (rires)

As-tu l’impression d’avoir accompli ce que tu voulais faire dans Koh-Lanta ou as-tu des regrets ?
Pour être honnête, je n’ai pas l’impression d’avoir accompli tout ce que je voulais faire là-bas. Je voulais aller au bout, et je m’étais promis d’aller au moins jusqu’à la réunification. Qui sait, peut-être que j’aurais l’occasion de me rattraper en faisant un Koh-Lanta All Star ! Mais j’ai encore pas mal de regrets !

Ça a été compliqué de changer d’équipe ?
Oui, d’autant que je suis tombée dans l’équipe où il y avait plus d’anciens Rouges que d’anciens Jaunes. Là, je me suis dit "c’est mort". Je savais que ça n’allait pas passer parce qu’on voyait que les Rouges étaient vraiment soudés et qu’ils comptaient atteindre la réunification tous ensemble.

Tu penses que ça aurait été différent si tu avais été dans l’autre équipe après la recomposition ?
Je pense que je ne serais pas partie. Il y avait quatre Rouges et quatre Jaunes, dont Tiffany dont je sais qu’elle n’aurait jamais voté contre moi. Magalie pareil, Marvyn non plus… Je pense qu’on aurait fait en sorte de mettre en place une stratégie pour ne pas être éliminés.

Tu as noué des liens forts aux Fidji avec certains aventuriers ?
C’est vrai qu’au début on part tous dans l’optique de ne pas se faire d’amis, de jouer chacun pour soi, alors qu’en allant là-bas, on passe des moments inoubliables et on crée des liens. J’étais très proche de Tiffany parce que j’ai l’impression qu’on est un peu pareille, on rigolait bien ensemble. Mais je m’entendais vraiment bien avec tout le monde, et ça a été une bonne surprise.

Qui selon toi a une chance d’aller loin ?
Je dirais Maxime parce qu’il est très sportif et qu’il avait l’air d’être apprécié au moment de mon départ. Parmi les jeunes, je pense à Marvyn que tout le monde aimait bien aussi. 

Est-ce que Koh-Lanta a changé quelque chose chez toi ?
En regardant les épisodes, j’ai découvert une Marta qui pouvait être discrète, ce qui n’est pas du tout mon cas dans la vie ! Je me suis rendue compte que je pouvais être discrète ! (rires)

Question à 100 000 euros : sais-tu combien de paires de chaussures tu as dans ta garde-robes ?
(rires) Je ne sais pas du tout ! Evidemment, dans mon portrait, je rigolais quand je disais que je dépenserais les 100 000 euros en sacs et en chaussures !

D’ailleurs, est-ce que les critiques sur les réseaux sociaux au sujet de cette phrase t’ont touchée ?
Il faut savoir que les critiques ne me touchent pas, surtout quand elles viennent de gens que je ne connais pas. Peut-être qu’ils n’ont pas vu la vidéo en entier, je ne sais pas… Peut-être que moi-même, si j’avais vu une fille dire quelque chose comme ça, j’aurais émis des critiques… Je n’en veux à personne, et s’ils n’ont pas compris ma blague, c’est que nous n’avons pas le même humour.


L'interview vidéo de Marta, c'est juste là :


en savoir plus : Marta