Koh-Lanta : Exclu. May, éliminée : "Je n’ai pas pardonné à Mel"

Voir le site Koh-Lanta

ITW MAY
Par Alexis Hache|Ecrit pour TF1|2017-09-30T05:00:54.994Z, mis à jour 2017-09-30T05:00:54.994Z

Eliminée par les membres de la tribu jaune, May est revenue pour MYTF1 sur son parcours, ses plus belles émotions et son clash avec Mel.

Tu as failli sortir lors de tes deux premiers conseils et finalement le troisième aura été fatal.
Au début, ça fait bizarre. C’était en plus un peu particulier parce que personne n’était sûr à 100% de son vote. L’ambiance était assez bizarre par rapport aux autres conseils. Personnellement, étant donné que je n’étais pas sûre de participer à Koh-Lanta puisque j’étais remplaçante, chaque jour était un bonus pour moi. Donc être arrivée au quinzième jour, c’était magique.

Finalement, avoir eu la chance de participer à Koh-Lanta atténue un peu la déception de ta sortie ?
Ma pire crainte, c’était d’être éliminée au premier conseil. J’ai réussi à m’en sortir grâce à des alliances. Mais chaque jour était un bonus et c’était une expérience vraiment enrichissante. Je préfère ne retenir que le positif.

Pour justifier leur vote, les aventuriers ont souvent dit qu’ils avaient moins d’affinités avec toi. Comment expliques-tu cela ?
Quand je suis arrivée, des liens d’amitiés s’étaient déjà créés. J’ai eu beaucoup de mal à créer des liens de mon côté, à m’insérer dans un groupe, ce n’était pas évident du tout. Avec la recomposition des équipes, je me suis dit que ça allait changer. Je me suis plus rapprochée des anciens Rouges pour les connaître. Mais ce qui est difficile, c’est qu’il n’y avait qu’une femme parmi les anciens Rouges. Je ne sais pas ce qui a joué… J’ai été moi-même tout au long de l’aventure et je me sentais bien avec les autres.

Ça ne dépendait pas de toi donc ?
Non, j’ai vraiment fait en sorte d’être intégrée, pour qu’on m’apprécie, qu’on me reconnaisse à ma juste valeur. Après, je ne pouvais pas être autrement que moi-même.

Tu n’as pas démérité dans les épreuves, tu as même fait gagner une épreuve d’immunité à l’équipe jaune recomposée. Aurais-tu aimé que ce critère sportif soit un peu plus pris en compte par tes camarades ?
Je me démenais sur les épreuves. Malheureusement, j’ai tiré trois fois la boule noire, ce qui n’a pas joué en ma faveur. Oui j’ai fait gagner mon équipe, mais ce n’était pas dans une épreuve très physique, c’était plus mental. Du coup, j’ai l’impression que mon équipe n’a pas pu juger véritablement de mes capacités physiques. Et peut-être que ça a joué en ma défaveur.

Lors de l’épreuve de la poursuite, tu as agi comme un coach avec son équipe. Tu les encourageais de toutes tes forces. Est-ce un rôle qui t’a plu ?
Evidemment, j’aurais préféré participer à cette épreuve, qui est une épreuve mythique de Koh-Lanta. Mais c’est vrai que ça m’a plu d’être dans ce rôle, d’avoir ce regard extérieur. Je voyais comment avançaient les deux équipes, ça m’a permis de donner de la voix pour les soutenir. Je voyais dans mon équipe qui était plus en difficulté et je l’encourageais encore plus. Je sentais que je participais quand même à l’effort de groupe.

Tu sentais que cette épreuve était pour vous ?
A vrai dire, j’ai eu peur au début parce que les Rouges sont partis à bloc. Mais petit à petit, les Rouges ont quitté le navire les uns après les autres alors que nous tenions. On avait vraiment envie de cette victoire. Notre force était là, dans notre cohésion. Après la chute de Maxime, Fabian a rapidement pris le lead pour les porter jusqu’à la victoire. Quand je l’ai vu prendre la tête du groupe, je me suis dit qu’on allait gagner.

Magalie dit qu’elle a été honnête avec toi au premier conseil et que tu ne l’as pas été en retour. Peux-tu nous en dire plus à ce sujet ?
Je pense qu’elle faisait référence au premier conseil. Quand je suis arrivée, je me suis rapprochée d’elle et je lui ai dit que si elle votait contre moi, il fallait qu’elle me le dise. De mon côté, si un jour je votais pour elle, je le lui dirais également. Elle est effectivement venue me voir pour me dire qu’elle voterait contre moi au conseil et je ne lui ai pas dit que j’allais voter contre Marvyn. Elle aurait peut-être aimé que je sois sincère à ce moment-là plutôt que de ne rien lui dire.

Tu as eu un petit clash avec Mel dans l’aventure. Tu lui en veux toujours ?
Je comprends totalement qu’elle ait voulu faire de la stratégie. Elle était venue à Koh-Lanta pour faire de la stratégie, elle a joué, elle a perdu. Je trouve ça dommage, elle a fait une stratégie beaucoup trop tôt. Dès le premier conseil, elle a avoué avoir fait une stratégie. A mon sens, c’est trop tôt quand on veut aller loin dans l’aventure. Elle a fait ce qu’elle voulait, ça ne lui a pas réussi. De mon côté, je ne lui pardonne pas car elle a joué avec moi, et je n’aime pas qu’on joue avec moi. J’ai tenté d’avoir des explications avec elle, elle est monté bille en tête à l’affrontement. Donc j’ai préféré mettre fin à cette discussion en me disant que j’allais vivre mon aventure comme je le pouvais. Si elle sortait, tant mieux pour moi, si je sortais, je rentrais chez moi, tout simplement.

Que retiens-tu de ton aventure : le totem que tu offres à ton équipe ou l’appel à tes parents qui a été un grand moment d’émotion pour toi ?
Je retiens surtout le totem car c’est une victoire sur moi-même. Ça m’a prouvé que je pouvais être lucide et garder mon sang-froid malgré le stress de l’épreuve. Soulever le totem était un grand moment de bonheur. Tout le monde n’a pas cette chance dans Koh-Lanta. Je n’aurais jamais imaginé pouvoir offrir une immunité à mon équipe… Mais soulever un totem était un but dans Koh-Lanta.

Tu as tiré trois fois la boule noire. Es-tu aussi malchanceuse dans la vie de tous les jours ?
(rires) C’est vrai que je ne suis pas une fille à chance ! Même si pouvoir participer à Koh-Lanta était déjà une chance en soi. Il m’arrive que la malchance me tombe dessus plusieurs fois ! Donc je m’y attendais un petit peu. La troisième fois, c’était particulièrement horrible, parce que la récompense était l’appel aux proches.

Tu t’étais dit avant de participer que si tu te retrouvais dans une situation de tirage au sort, tu tirerais la boule noire ?
Oui ! Je m’étais même dit que s’il y avait une égalité de votes au conseil et que je devais tirer une boule, elle serait forcément noire ! (rires)

en savoir plus : May, Mel