Koh-Lanta : Exclu. Mélanie, contrainte à l'abandon : "Les ex-Jaunes n'étaient pas si victimes que ça"

Voir le site Koh-Lanta

ITW MELANIE
Par Alexis Hache|Ecrit pour TF1|2017-11-25T07:00:09.511Z, mis à jour 2017-11-25T07:00:09.511Z

Mélanie, contrainte à l'abandon suite à une blessure à la cuisse, est revenue pour MYTF1 sur son aventure. Toujours enthousiaste, la Suissesse est fière de son parcours.

Est-ce que cette sortie sur blessure était la pire possible pour vous ?
Oui, car c'est survenu à un stade très avancé du jeu. C'était difficile pour moi d'accepter de devoir abandonner à quatre jours de la fin alors que mentalement j'avais encore l'énergie pour continuer. C'est le corps qui a dit stop. J'étais très frustrée.

Avez-vous vu le médecin une première fois après votre blessure ?
J'ai vu le médecin avant la deuxième épreuve. A priori, c'était une épreuve que je pouvais disputer. Mais dès que je me suis élancée, dès le premier saut, ça a lâché. J'ai galéré pendant l'épreuve. Je pense que j'aurais dû arrêter tout de suite mais dans ma tête j'avais compris qu'on me dirait que je ne pouvais pas continuer après ça. Je ne voulais pas finir comme ça, je voulais aller jusqu'au bout.

Revenons sur le début de l'épisode. Vous n'êtes pas du tout contente du fait que Tiffany et Magalie vous aient menti à propos de leur vote, alors qu'elle ne font que se défendre face aux ex-Rouges. Est-ce qu'a posteriori vous comprenez tout de même leur stratégie ?
Je n'ai jamais remis en question leur stratégie parce qu'elle était juste et que c'était joué très finement. Ce qui me dérange, c'est que je trouvais que les filles se cachaient toujours derrière le fait qu'elles étaient en infériorité numérique, qu'elles se posaient en victimes et que je voulais juste qu'elles assument leur stratégie. D'autant plus qu'elles nous avaient demandé de voter contre Maxime alors qu'on aurait pu mettre le nom d'André dans l'urne. Symboliquement ça nous aurait moins gênés et le résultat aurait été le même.

Le vote contre Maxime n'était donc pas une sanction contre lui suite à ses différentes stratégies ?
C'est clair que Maxime avait fait des choix qui nous avaient porté préjudice. Mais on avait tissé des liens forts avec lui et on ne voulait pas le voir partir. C'est pour ça qu'on ne voulait pas voter contre lui. C'est là que les filles nous ont dit qu'elles ne pouvaient pas voter contre André... Il fallait quoi qu'il en soit qu'on vote tous contre la même personne pour nous protéger et c'est pour ça qu'on a finalement accepté de voter Maxime. Voir ensuite qu'elles nous avaient entourloupés avec ça et que le résultat aurait été le même si elles nous avaient laissés voter André comme on le voulait au début, ça m'a fait péter un câble ! (rires)

Pensiez-vous vraiment pouvoir aller au bout uniquement entre anciens ? Et si oui, aviez-vous déjà une vision claire de qui vous souhaitiez voir avec vous à l'orientation ?
Le but, c'était d'être effectivement le plus de Rouges possible à la fin. Après, on aurait fini par voter par affinités et en fonction du mérite aussi évidemment. Personnellement, je n'avais pas planifié contre quel Rouge je voterais si la situation avait dû se présenter. La seule chose certaine, c'est que j'aurais gardé Sandrine avec moi et sans doute aussi Marguerite, qui s'est vraiment révélée au fil de l'aventure alors que ça n'a pas toujours été facile pour elle.

Quel regard portez-vous sur la survie des jeunes qui, même quand ils étaient en grand danger, ont tout de même réussi à s'en sortir ?
Ils ont bien géré. ils sont restés calmes alors que c'est compliqué quand on est en infériorité numérique. Moi je les soutenais à fond, je le disais souvent à Tiffany que j'étais désolée pour eux, qu'il n'y avait rien de personnel et que c'était le jeu. Ils sont restés solidaires, c'est ce qui était le plus important pour eux. Et puis ils ont aussi eu le soutien de Maxime et Fabian, ce qui fait qu'ils ont souvent été à égalité avec nous au niveau des votes. Je continue à penser qu'ils n'étaient pas si victimes que ça au final. Ils ont souvent eu des avantages au bon moment qui leur ont permis d'avancer, donc tant mieux pour eux.

Vous comprenez les choix de Maxime et Fabian dans l'aventure ?
Pour moi, ça reste un jeu, il n'y a rien de grave. Quand je dis ce que je pense à Maxime, c'est juste que je lui dis de ne pas se sentir victime ou triste, et surtout d'assumer ses choix. Je voulais juste que chacun soit mis face à ses responsabilités. Tout ça a mis du piment dans l'aventure, ça nous a forcés à sortir de notre zone de confort.

Maxime avait souvent l'air désemparé, pris au piège de ses différentes promesses, sans doute parce qu'il était trop gentil et hypersensible...
Maxime est adorable, c'est quelqu'un de profondément sincère et gentil. Mais il s'est perdu dans le jeu. Il ne pouvait pas promettre des choses à tout le monde. De mon côté, quand il y a eu la recomposition des équipes, j'ai tissé des liens forts avec André et j'étais cool avec tout le monde, mais j'ai essayé de garder une certaine distance affective avec quelques personnes pour ne pas me retrouver dans une situation comme celle de Maxime à chaque conseil. Il s'est retrouvé coincé tout seul dans un sac de nœuds...

Question piège : votre départ va permettre le retour d'un aventurier. Si vous aviez dû choisir, auriez-vous offert cette seconde chance à André ou Maxime ?
C'est très compliqué de répondre à cette question. J'avais tissé des liens forts avec Maxime et malgré ce qu'il avait fait j'avais encore confiance en lui. il se confiait à moi, on voulait se voir ensemble sur les poteaux... Quant à André, on est devenus très potes dans la deuxième partie du jeu. C'est quelqu'un de très gentil avec tout le monde et il était également bon dans les épreuves. Si on m'avait demandé de choisir entre les deux, ç'aurait été horrible ! (rires) 

Votre plus grande fierté lors de ces 36 jours aux Fidji ?
Ma victoire lors du parcours du combattant et contre Romain en finale de cette épreuve. C'était un super sentiment d'avoir remporté ce totem pour mes enfants. En plus le parcours du combattant est une épreuve mythique et Magalie était partie comme une bombe, c'était pas facile !

Quelle est la réaction de vos enfants quand ils vous voient dans Koh-Lanta ?
Ils sont super fiers. ils trouvent que je suis trop drôle, que je suis forte dans les épreuves. Ils me retrouvent telle que je suis dans la vie, même quand je pète des câbles ! (rires) La Mélanie qu'ils voient dans Koh-Lanta est fidèle à celle qu'ils connaissent, donc c'est l'essentiel pour moi.

en savoir plus : Mélanie