Dans l'actualité récente

Koh-Lanta : EXCLU - Pascal : "Sur les poteaux, je n'ai jamais connu un tel stress de toute ma vie"

Voir le site Koh-Lanta

Koh-Lanta - La course d’orientation de Pascal, Wendy, Gabriel et Cécilia (saison 15 - 2016) - Koh-Lanta Thaïlande
Par Ruben VANYPER|Ecrit pour TF1|2017-06-10T12:00:20.264Z, mis à jour 2017-06-10T12:00:20.264Z

Comment oublier Pascal ? Le doyen de Koh-Lanta Thaïlande est arrivé jusqu'en finale du jeu d'aventure où il a échoué face à Wendy. En exclusivité pour MYTF1, le Corse revient sur son parcours plus qu'honorable.

Quel souvenir gardez-vous de votre passage dans Koh-Lanta Thaïlande ?
Un souvenir magnifique. Il n'y a pas un jour où je n'y pense pas de toute façon. A mon retour, ça n'a été que du bonheur.

Lors de l'épreuve d'orientation, vous étiez face à Gabriel, Wendy et Cécilia. Comment vous y êtes-vous préparé ?
Je ne m'y étais pas préparé du tout. Je n'avais jamais eu une boussole de ma vie dans les mains. J'ai laissé aller mon instinct. Je me suis aperçu que le stress m'a permis de développer des logiques, puisque quand j'ai eu une boussole dans les mains, je me suis retrouvé face à la mer, donc je savais que je partais mal. J'ai donc tout posé : la carte et la boussole et c'est venu instinctivement. 

Vous avez d'ailleurs battu un record à cette épreuve d'orientation...
Tout à fait, j'ai mis 33 minutes à trouver ma balise. D'après Denis Brogniart, c'est le deuxième plus grand record de toute l'histoire du jeu. J'avais été choqué parce qu'on n'avait aucune notion du temps. Donc quand il m'a dit que je rentrais dans le Panthéon des records, j'étais très surpris.

Aviez-vous eu le temps d'appréhender les poteaux ?
Non, pendant le jeu, je vivais au jour le jour. J'ai fait 14 conseils et mon seul objectif à l'issue de chaque conseil, était de passer le prochain. A quelque conseil de l'orientation, le stress est monté encore plus. Je voulais à tout prix y aller. Parce que pour moi, arriver aux poteaux était un aboutissement total. C'était un plaisir et je n'ai jamais pensé les atteindre. Quand je suis monté dessus, j'étais stressé. Je crois que je n'ai jamais connu un tel stress de toute ma vie. Je me suis demandé comment j'allais pouvoir tenir dessus ne serait-ce que deux minutes. Après il se passe ce qu'il se passe, votre esprit s'en va ailleurs.

Dès la première seconde, vous avez manqué de chuter...
Oui, dès la première seconde, j'ai failli tomber des poteaux. D'un coup j'ai fixé un arbre au loin que j'avais en visuel et de là, j'ai verrouillé mon cerveau. J'ai eu une énorme pression lorsque Wendy est tombée la première parce que mon objectif était de l'emmener en finale et de la faire gagner. Et je me suis dit 'si je perds, Gabriel va me choisir', donc j'ai eu la pression.

Wendy a remporté l'aventure grâce à vous !
Oui, je suis très content pour Wendy, elle le mérite totalement, je n'étais pas du tout déçu, d'ailleurs ça s'est vu le soir de la finale je pense. J'aurais été déçu du contraire. Encore aujourd'hui, je suis content pour elle. J'ai eu tout ce que je voulais avoir sur cette aventure, donc je suis ravi. Si c'était à refaire, je referais exactement la même chose.

Qu'est-ce qui a été le plus dur finalement dans votre aventure ?
Je dirais le manque de famille. On a faim, mais cela ne m'a jamais mis en danger. Le manque de famille oui.

Qui voyez-vous sur les poteaux cette saison ?
Cette saison de Koh-Lanta est tout simplement extraordinaire, je tenais à le dire. Aux poteaux, je vois Mathilde, Frédéric et Clémentine. Depuis le début, Mathilde et Frédéric sont mes deux préférés. Fred est réfléchi, il a des bonnes analyses et il a tout le temps raison, surtout lorsqu'il voulait faire sortir le collier de Clémentine. Dans les épreuves, il est toujours dans les trois premiers donc, c'est à mes yeux, le meilleur joueur de la saison. J'aimerai qu'il gagne Koh-Lanta. Mathilde a 21 ans et a une maturité de malade pour son âge. Elle a une force de caractère, elle encaisse les coups. Les aventuriers n'ont pas été fins avec elle, elle n'a pas baissé les bras, et a trouvé un collier d'immunité, donc bravo à elle !

en savoir plus : Pascal