Koh-Lanta : EXCLU Sandrine : " Je n'avais pas envie de me taire"

Voir le site Koh-Lanta

Sandrine
Par Sophia Chafai|Ecrit pour TF1|2016-09-17T12:00:33.693Z, mis à jour 2016-09-17T12:00:33.693Z

Suite à son élimination durant le conseil, Sandrine quitte les Naga et dit au revoir à ses coéquipiers. Pour MYTF1, elle est revenue sur son parcours et ses relations avec les autres aventuriers.

Après plus d'une semaine d'aventure, Sandrine est éliminée par les Naga lors du conseil. Elle s'est livrée à MYTF1 sur son parcours au sein des Jaunes.

MYTF1 : Comment s’est passée votre aventure ?

Sandrine : C’est difficile de trouver les mots justes mais c’était une magnifique aventure. J’ai eu la chance d’être dans l’équipe des Naga qui est très soudée et qui possède un très bel esprit. J’ai appris plein de choses sur moi-même. Koh-Lanta est une très belle aventure humaine.

 

MYTF1 : Vous avez dit sur le camp que vos enfants vous manquaient, êtes-vous heureuse de les avoir retrouvés ?

Sandrine : Bien entendu, je suis toujours heureuse d’être avec les enfants. Je n’avais pas tellement mesuré l’effet que ça me ferait de me retrouver loin d’eux. Je m’étais posé la question pour eux mais pas pour moi !


MYTF1 : Racontez-nous comment ça s’est passé sur l’île avec Jean-Luc…

Sandrine : Ah Jean-Luc, une grande histoire ! C’est un personnage haut en couleur qui s’est imposé rapidement sur le camp… Il est franc et direct mais c’est tout de même un gros nounours. Nous nous embêtions mutuellement !


 MYTF1 : Regrettez-vous ce que vous lui avez dit ?

Sandrine : Pas du tout ! Je lui ai dit directement tout ce que je pensais et je ne regrette pas. Après, est-ce que j’aurais dû mettre de l’eau dans mon vin pour éviter l’élimination ? Je suis quelqu’un d’entier et je n’avais pas envie de me taire. Sur le camp on ne pense pas tout le temps au vote et là en l’occurrence je n’y ai pas pensé du tout mais je ne regrette rien.


MYTF1 : On a vu que les trois « patriarches » Jean-Luc, Jérôme et Yannick prennent beaucoup de décision sur le camp, pensez-vous que c’est bénéfique pour l’équipe ?

Sandrine : Patriarche, c’est le bon mot ! Jean-Luc par exemple, c’était un peu notre guide pour les questions de fabrication de la cabane, et tout ce genre de chose. Jérôme était plus sur les questions physiques, il nous faisait faire des étirements par exemple. Yannick était plus discret mais il a toujours été là pour nous. 


 MYTF1 : Lors du conseil, les autres aventuriers ont expliqué pourquoi ils votaient contre vous. Alexandra a dit : «  Ta douleur au dos t’a beaucoup affaiblie », Yannick : « Depuis quelques jours, tu es très fatiguée » et Jérémy : «  Entre ton mal de dos et le manque de tes proches, je pense qu’il est temps pour toi de rentrer ». Qu’en pensez-vous ?

Sandrine : S’ils m’ont sortie, c’était un peu pour mon bien. Ils trouvaient que j’étais forte sur les épreuves mais Beryl l’a bien dit : « Son cœur est ailleurs ». Elle avait compris que mes proches me manquaient. Ils se demandaient si j’allais être présente mentalement encore longtemps sur le camp.


MYTF1 : Que pensez-vous de la relation de complicité entre Jérémy et Jesta ?

Sandrine : Je pense que c’est une relation de très forte complicité, et uniquement cela. Ce sont deux jeunes qui ont les mêmes centres d’intérêts et qui se sont retrouvés H24 ensemble. Ce n’est pas évident d’être toujours entouré de gens donc eux essayaient de prendre du temps pour souffler et ils le faisaient ensemble. Ils ont noué une très belle amitié.


MYTF1 : Pour vous, cette relation leur portera-t-elle préjudice ?

Sandrine : Ça aurait pu mais  le fait que Jérémy soit parti sur l’île au trésor lui a permis de s’investir un peu plus sur le camp.


MYTF1 : Êtes-vous contente d’avoir retrouvé votre tranquillité et de ne pas entendre des gens mâcher de la noix de coco dès le matin ?

Sandrine : C’est vrai que je ne supporte pas ! (rires) J’ai toujours fait une fixette là-dessus…le pire pour moi, c’est le cinéma, et les gens qui mangent du pop-corn. Ce qu’il s’est passé c’est que je ne me suis pas levée du bon pied ce jour-là et tout m’énervait (rires). Mais j’aurais tout de même voulu rester plus longtemps dans l’aventure, j’aurais supporté ça jusqu’à la fin sans souci !

Revivez le conseil !



en savoir plus : Sandrine, Jean-Luc